Mise au Point pour Mathieu Sapin versus François Hollande, l’ex-président de la République française !

16 juillet 2021 0 Actualité par Pascal AGGABI
Classification : tout public
  • PLANCHES DE HOLLANDE ET MEUBLES DE SAPIN. Voyez-vous ça : L’ancien président de la République française François Hollande ouvre le dialogue avec Mathieu Sapin, auteur qui l'a découpé en planches dans la BD "Campagne présidentielle", dans laquelle le dessinateur marchait pendant 200 jours, et ce depuis octobre 2011, dans les pas du candidat d'alors, Hollande, futur vainqueur des élections pour le titre suprême. Un échange à bâtons rompus, premier volet de la série "La BD dans la Cité", une série mensuelle de rencontres filmées entre un acteur du monde de la BD et une grande personnalité du débat public. Rencontre animée par Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.

Cette série en vidéo qui tourne autour du dessin et de l’image ambitionne de débattre de sujets aussi cruciaux que la liberté d’expression, les questions environnementales, l’identité, les rapports femmes-hommes et les questions de genre, ou encore le rôle de l’art dans la vie individuelle et collective, nous dit le journal Le Point, co-partenaire avec la Cité internationale de la bande dessinée de ce cycle de conférences "La BD dans la Cité", et qui en propose ici le premier volet.

Mise au Point pour Mathieu Sapin versus François Hollande, l'ex-président de la République française !
Mathieu Sapin, Pierre Lungheretti et François Hollande débattent de la liberté d’expression.
DR
François Hollande aime la BD.
© Dargaud, Mathieu Sapin.

Ainsi, pour François Hollande, dans cette joute plutôt complice : "Plus une caricature est drôle, plus elle est injuste, puisqu’elle va faire sourire à votre détriment. Mais elle est tellement vitale, la caricature, quand elle tombe juste, tellement stimulante. Et c’est ce que Mathieu Sapin a réussi : me mettre à jour." Puis l’ancien locataire de l’Élysée, lecteur assidu du journal Pilote apprend-on, poursuit : "Nous avons tous été élevés par la bande dessinée, beaucoup plus éloquente que tout discours qui vient parfois embrouiller les esprits." La bande dessinée en palliatif du discours politique ordinaire, alors ? Chiche.

© Dargaud, Mathieu Sapin.

De Mathieu Sapin, auteur de "Campagne présidentielle" en 2012 et de "Le Château" en 2016, chronique d’une année passée dans les couloirs de l’Élysée, Hollande n’hésite pas à le voir comme un parfait espion en reportage dessiné, finalement bien mieux qu’une caméra : "tout près pour tout voir et suffisamment loin pour ne pas être vu", au point d’être devenu "un élément" du décor, je n’ose pas dire un meuble."

Assurément un meuble IKEA de belle facture, si les planches de Sapin n’étaient pas de Hollande, mais plus sûrement venues tout droit des forêts suédoises, non ?

Mathieu Sapin a ses entrées chez les grands !
© Dargaud, Mathieu Sapin.
© Dargaud, Mathieu Sapin.

Quant à François Hollande, probablement dès le départ candidat à sa propre succession pour un deuxième quinquennat à la tête de la France, il a dû rapidement comprendre que toute velléité en ce sens allait très vite sentir… le sapin ! Sacré don divinatoire au final.

(par Pascal AGGABI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- La version longue de cette rencontre (30 mn) est à découvrir sur le site Internet et les réseaux sociaux de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.

- Ici pour lire l’article du Point.