Moi, quand je me réincarne en Slime T6 & T7 - Par Taiki Kawakami & Fuse - Kurokawa

31 mars 2019 0 commentaire
  • Devenue une véritable nation, Tempest doit désormais faire face à la curiosité des Rois Démons et des proches royaumes humains. Un segment narratif orienté diplomatie et nouvelles amitiés qui enrichit et densifie un univers solide, nouvelle référence du sous-genre « Isekai » de la création de pays.
Moi, quand je me réincarne en Slime T6 & T7 - Par Taiki Kawakami & Fuse - Kurokawa

Avec son adaptation animé diffusée d’octobre à mars, disponible en simulcast sur Crunchyroll, riche d’un beau succès au Japon et à l’international, entraînant un boost impressionnant des ventes au pays du Soleil Levant, Moi, quand je me réincarne en Slime se positionne sans doute possible comme le manga Isekai du moment, aux côtés de The Rising of the Shield Hero.

L’Isekai, genre en vogue depuis plusieurs années, conte les aventures d’un individu de notre bonne vieille terre, qui se retrouve propulsé dans un monde de fantaisie, souvent après sa mort, l’amenant à s’y réincarner en conservant ses souvenirs de sa vie terrestre. Dans le cas du Slime, notre héros s’est donc réincarné en cette fameuse créature de base, généralement la plus faible, des univers d’Heroïc-Fantasy.

Nous avions laissé Limule et ses compagnons célébrer leur victoire suite à la grande bataille contre les Orcs affamés, ramenant la paix dans la grande forêt de Jura, concluant un pacte avec les Hommes-Lézards et assimilant dans leur communauté les survivants Orcs.

© Tensei shitara Slime datta ken © Fuse / Taiki Kawakami / Kodansha Ltd.

C’est désormais une véritable nation, baptisée Tempest, avec sa capitale faite de grandes bâtiments et de rues pavées, que dirige Limule, qui a reçu la bénédiction des esprits de la forêt, mais une nation de monstres cependant, ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes.

Dans ces deux nouveaux tomes nous découvrons les conséquences du nouveau statut de Tempest, en vérité surtout bénéfiques pour le moment, les menaces restant à distance pour le moment. Ainsi nous débutons doucement avec un nouveau pacte, cette fois-ci avec le royaume des Nains que nos héros connaissent bien par d’anciennes péripéties, puis s’invite Milim, Roi Démon parmi les puissants, très curieuse de rencontrer cet étrange Slime, qui réussit à s’en faire une bonne amie !

Personnage à la fois comique et tout puissant, Milim se présente comme une petite fille capable de raser une ville entière d’un simple caprice mais qui ne sait pas quoi répondre quand on la menace de la priver de dîner ! De quoi apporter des moments paradoxaux et burlesques comme sait si bien les écrire l’auteur.

© Tensei shitara Slime datta ken © Fuse / Taiki Kawakami / Kodansha Ltd.

Au programme également des émissaires du Royaume des Hommes-Bêtes, avec qui cela ne se passe pas bien, puis l’arrivée de deux délégations humaines, des aventuriers pour la plupart, dépêchés pour enquêter sur la mystérieuse disparition de l’armée des Orcs. Un passage très diplomatique, avec des échanges de bons procédés, et le souhait de Limule de garder encore secret auprès de la population l’existence de sa jeune nation qui pourrait faire peur.

Bref peu d’action ou de grandes intrigues dans ces tomes, mais le passionnant développement de la nation de monstres de Limule, qui il n’y a pas si longtemps se résumait à un village de gobelins miséreux.

Une excellente série sur le thème de la création d’un royaume, au ton optimiste et bon enfant, et à l’univers solide et vaste. Actuellement sans aucun doute le titre de référence du genre.

© Tensei shitara Slime datta ken © Fuse / Taiki Kawakami / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Moi, quand je me réincarne en Slime T6 & T7. Par Taiki Kawakami (dessin), Fuse (auteur original) & Mitz Vah (design des personnages). Traduction Erica Moriya. Kurokawa, Collection "Shônen". Sortie le 6 décembre 2018 & le 14 mars 2019. 192 pages. 7,65 euros.

Commander le tome 6 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Commander le tome 7 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Moi, quand je me réincarne en Slime sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3,
- Lire la chronique des tomes 4 & 5.

  Un commentaire ?