My girl, T3 - Par Mizu Sahara - Kazé

16 novembre 2011 0 commentaire
  • Un tome un peu plus léger, plus axé sur la fillette et son père, et moins sur le passé de Yokô. Mais les émotions sont toujours aussi fortes dans cette petite famille recomposée.

Koharu continue de grandir et travaille d’arrache-pied pour intégrer le même collège que sa mère. Masamune se demande d’où lui vient son courage et sa détermination, mais il réalise rapidement que chacun puise chez l’autre la force de se dépasser. Et le courage de la fillette va être récompensé.

Masamune et Koharu vont aussi retrouver quelqu’un qu’ils n’ont pas vu depuis plusieurs années.

Toujours aussi touchant, My girl est décidément une belle leçon de vie. Alors qu’on pense voir Koharu, du haut de ses 10 ans, lutter pour surmonter la mort de sa mère, on a plutôt affaire à une fillette très forte qui va même aider son père à se révéler et à trouver le courage d’avancer dans la vie. Sa force va même aider les autres, notamment le jeune Shû qui se trouve dans une situation proche de Koharu et Masamune.

Malgré une mise en page classique, Mizu Sahara use avec brio des jeux d’ombre et de lumière pour donner encore plus de profondeur à la détresse de ses personnages.

Le lecteur est triste, mélancolique, comme les héros de ce manga. Mais chaque petit bonheur n’en devient que plus important et l’auteur a réussi l’exploit de rendre le lecteur complétement acteur de cette histoire.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?