Pierre Maurel place Michel face aux affres des temps modernes

18 avril 2018 0 commentaire
  • Douze ans après sa première apparition chez L'employé du Moi, Michel est de retour. Journaliste pigiste au sale caractère mais profondément humaniste, le personnage de Pierre Maurel vit comme il veut et comme il peut, nous faisant partager son regard critique sur la société contemporaine. Avec une pointe d'humour, cette politesse du désespoir.

Journaliste radio sans employeur fixe, célibataire endurci aux abdominaux amollis, ami fidèle mais maladroit, Michel poursuit vaille que vaille ses objectifs, à savoir vivre de son métier sans trahir ses idées et trouver un peu de compagnie sans trop adoucir son caractère de cochon. Créé par Pierre Maurel il y a une douzaine d’années, Michel est un personnage attachant, parfois antipathique mais souvent touchant.

Dans Les Temps modernes, second volume de ses "aventures" paru il y a peu chez L’employé du Moi, Michel enquête sur une PME qui exploite des travailleurs sans papiers. Décidé à aller au bout de son reportage et à trouver un diffuseur, il paye de sa personne pour révéler les conditions de travail de ces quasi-esclaves - sous-payés, ils sont à la merci de leur patron sans scrupule - et espère les aider à se défendre et à sortir de l’impasse dans laquelle ils se trouvent. Lui-même doit faire face à la précarité de sa situation et se voit contraint de retourner travailler en intérim pour se maintenir à flot.

Les Temps modernes de Charlie Chaplin dénonçait, en 1936, le capitalisme industriel. Dans quelques scènes devenues mythiques, l’acteur-réalisateur britannique mettait en lumière les travers du travail à la chaîne, les excès du machinisme et les conditions de vie et de travail de la classe ouvrière. Les Temps modernes de Pierre Maurel, eux, sont ceux du libéralisme "uber", de l’entrepreneuriat individuel présenté comme la panacée et de la précarité généralisée.

Ces temps modernes, Michel n’y est pas vraiment adapté. Il ne le souhaite d’ailleurs pas et se demande pourquoi il faudrait à tout prix entrer dans ce moule libéral, comme si tout être humain était un étudiant fraîchement sorti d’une école de commerce. Nous retrouvons ici la verve critique de Pierre Maurel. Son regard acéré et réfléchi sur notre société, un rien désabusé mais n’ayant pas perdu tout espoir en la solidarité, demeure le trait commun à la majorité de ses ouvrages.

Pierre Maurel place Michel face aux affres des temps modernes
Michel et les temps modernes © Pierre Maurel / L’employé du Moi 2018
Michel et les temps modernes © Pierre Maurel / L’employé du Moi 2018

Le trait vif, plus précis et détaillé qu’il n’y paraît, de Pierre Maurel, apporte beaucoup de vie aux personnages. Le découpage serré donne la priorité à la narration, ce qui n’empêche pas quelques respirations. Comme dans cette société où chacun se trouve sous pression et se crée ses petites bulles de rêve ou de plaisir, le dessin assez rond, parfois presque caricatural, contraste avec une composition dense et tendue.

En partie pré-publiées dans les deux premiers numéros de la revue Bento édités par Radio as Paper fin 2017 et début 2018, ces "nouvelles aventures" de Michel sont à la fois politiques et drôles. Ce n’est pas incompatible ! En quelque sorte, un peu d’humour dans un monde d’auto-entrepreneurs... Qu’il s’agisse de se moquer de la mode du "crowdfunding" ou des applications de rencontre, Pierre Maurel le fait avec légèreté et justesse, raillant un système sans condamner définitivement ceux qui y participent, parfois à leur corps défendant.

Pierre Maurel construit donc une critique sociale au ton doux-amer, jamais aigri pour autant, dressant des portraits drôles et affectueux et oscillant entre situations burlesques et passages dramatiques. Un condensé de vie.

Michel et les temps modernes © Pierre Maurel / L’employé du Moi 2018

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Michel et les Temps modernes - Par Pierre Maurel - L’employé du Moi - 16 x 23 cm - 80 pages en noir & blanc - couverture cartonnée, dos toilé - parution le 16 mars 2018 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Lire également sur ActuaBD :
- Pierre Maurel, dessinateur militant
- Le jour où l’autoédition fut interdite
- Pierre Maurel : « Les créatures de Post Mortem sont juste des outils pour parler des rapports sociaux. »
- La Prof et l’Arabe - Par Pierre Maurel & Dominique Laroche - Casterman

  Un commentaire ?