The Witcher - La légende : Les filles-renardes - Par Paul Tobin & Joe Querio - Urban Comics - Collection Urban Games

14 novembre 2018 0 commentaire
  • Après {The Witcher - La Malédiction des corbeaux}, le Sorceleur revient dans une nouvelle série constitué de récits complets. Bien que s'appuyant sur l’héritage de Tolkien, le versant graphique est une nouvelle fois déstructuré, et fait perdre de la crédibilité à l'album.

Les vulpes incarnent des entités mi-renardes, mi-elfes, totalement féminines. Lorsqu’on s’attaque à l’une de leurs filles, elles vous pourchasseront jusqu’à ce que justice soit faite. Le malheur a voulu que le Sorceleur Geralt de Riv, se retrouve à bord d’un équipage responsable du meurtre d’une jeune vulpe. Un voyage qui devait le mener à la civilisation, vers Novigrad. Accompagné de son fidèle ami, le nain Addario, leur traversée, une simple formalité de parcours se transforme rapidement en véritable cauchemar. À bord, l’équipage se retrouve dépassé par les illusions incessantes de la mère vulpe, qui les traque sans répit.

Le travail scénaristique de Paul Tobin est habilement mené. Un récit original, empruntant les sentiers de Tolkien, où le héros devra affronter mille et un obstacles pour atteindre son objectif. Gerald de Riv, le tueur de créatures surnaturelles possède une bonne dose de charisme, à lui seul, il domine amplement le récit. Contrairement aux autres protagonistes, il agit avec calme et assurance, usant de force physique uniquement en situation délicate. Sa relation avec autrui est tout aussi attachante : quand bien même ses compagnons belliqueux lui en veulent, sa ligne de conduite demeure constante, agissant avec sérénité.

La trame, quant à elle, évolue de manière progressive. Paul Tobin inclut une foule de protagonistes secondaires, jouant leur rôle comme il se doit. Les motivations de la vulpe, bien qu’agissant pour sa vengeance, demeurent mystérieux jusqu’à l’aboutissement final.

The Witcher - La légende : Les filles-renardes - Par Paul Tobin & Joe Querio - Urban Comics - Collection Urban Games
© Urban Comics

En dépit d’une trame qui fait plus que de se défendre, on ne peut malheureusement pas en dire autant de la partie graphique. C’était déjà le cas pour le titre The Witcher - La Malédiction des corbeaux, pour lequel le trait de Piotr Kowalski manquait totalement de finesse et de crédibilité. Une fois encore, le scénariste Paul Tobin, s’associe à un dessinateur qui ne lui permet pas de mettre en éclat le résultat espéré. Joe Querio bâcle littéralement son travail : des protagonistes qui manquent systématiquement de profondeur, dont les regards n’expriment absolument rien. La plupart du temps les yeux fermés, les quelques fois où ceux-ci dévoilent un soupçon de vie, l’émotion transmise ne correspond pas avec le fil conducteur. Dans de telles conditions, difficile voire impossible, de pénétrer dans le vif du sujet.

Ce one shot ne marquera certainement pas les mémoires, dû notamment à un aspect graphique médiocre. C’est donc avec appréhension que nous attendons les prochains récits complets de la saga du Sorceleur.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

The Witcher - La légende : Les filles renardes. Scénario : Paul Tobin. Dessin : Joe Querio. Éditeur : Urban Comics. Collection Urban Games. 136 pages. Sortie : le 26 octobre 2018. Prix : 15,50 euros.

- Lire la chronique The Witcher : La Malédiction des corbeaux - Par Paul Tobin & Piotr Kowalski - Urban Comics
- Lire la chronique Bloodborne T1 - Par Ales Kot & Piotr Kowalski - Urban Comics

  Un commentaire ?