Tigresse blanche - T2 : Peau de pêche et cravate de soie - par Yann & Conrad - Dargaud

13 novembre 2005 0 commentaire
  • Deux mois seulement séparent la parution des deux tomes de "Tigresse blanche". Ce diptyque burlesque enchaîne quiproquos délirants et situations rocambolesques.

"Fat girl" est aux mains de Sir Francis Flake du MI6 britannique. Mais peut-être pas pour longtemps... Car nombreux sont ceux qui cherchent à récupérer cet engin datant de la seconde guerre mondiale. Il y a bien sûr Alix, la jeune espionne du parti communiste chinois, mais aussi les mystérieux "invisibles". Histoire de compliquer le tout, un groupe de molosses américains sont également à l’affût. Qui de tout ce petit monde finira par caresser la "grosse fille" ?

Décidément, Yann excelle dans les dialogues à double sens ou les situations de vaudeville (cf. la conversation téléphonique de Sir Flake mal interprétée par Lady Flake). Le scénariste éclaire les zones d’ombre laissées par l’intrigue du premier tome : le lecteur apprendra ainsi qui se cache derrière la triade des "invisibles", les origines familiales d’Alix et enfin les véritables enjeux que suscite "Fat girl". Les rebondissements jusqu’à l’ultime dénouement sont nombreux, donnant ainsi un rythme assez soutenu à l’intrigue. Le dessin de Didier Conrad et les couleurs de Loïs illustrent parfaitement cette histoire légère qui mêle humour et aventure.

Question : qu’est devenu Êh-Nak, le compagnon d’Alix ? Il a complètement disparu de ce deuxième album. Est-ce pour mieux réapparaître dans une suite de Tigresse blanche ?

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?