Pandora Box - T6 : L’Envie - Par Alcante & Henriet - Dupuis

14 novembre 2005 0 commentaire
  • Publié en même temps que {[L'Avarice->2932]}, le sixième tome de la série {Pandora Box}, {l'Envie}, est illustré par {{Alain Henriet}} ({Golden Cup}). {{Alcante}}, le scénariste de la série, a choisi de traiter de ce péché en explorant le thème de l'intelligence artificielle.

Tibor et sa compagne travaillent dans la même usine. Il est un employé modèle, travailleur, et plutôt du côté du patronat. Jusqu’au jour où Tibor est électrocuté avec sa compagne et un collègue. Un accident qui aurait pu lui coûter la vie. Or, ils n’ont pas eu la moindre égratignure, ni le moindre malaise... Le couple est emmené dans un laboratoire pour subir un bilan de santé. Tibor a un pressentiment. Quelque chose de bizarre est en train de se dérouler. Il préfère fuir avec sa compagne. Mais le laboratoire Synapse est prêt à tout pour les retenir prisonniers, y compris à les tuer ! Après s’être échappé, Tibor enquête sur ce labo et ce qu’il découvre le fait tomber des nues...

Alcante a signé un thriller d’anticipation intelligent et s’interroge sur le conditionnement des androïdes dans une société proche de celle dans laquelle nous vivons. Ils sont capables de ressentir des émotions, mais ne ils ne savent pas qu’ils sont des "non-humains". Placés à des postes-clefs, les androïdes contiennent les débordements des couches sociales les plus basses et occupent des fonctions exposées et difficiles. L’Envie aborde une simple question : « Que se passera-t-il si l’un d’eux découvre qu’il n’est pas humain ? »

Cet album est parfaitement mis en image par Alain Henriet, qui ne lésine pas sur le travail pour multiplier les détails signifiants et les cadrages audacieux. Il est particulièrement efficace dans les scènes d’action. On regrettera seulement que cet album ne soit qu’un one-shot car Alcante et Henriet semblent travailler en parfaite symbiose.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?