"Tulipe et les sorciers" (Éditions 2024) : le petit précis du savoir bien vivre de Sophie Guerrive

26 décembre 2019 0 commentaire
  • Tulipe et ses amis ne font pas grand chose, si ce n'est deviser avec légèreté sur la gravité du monde. Le temps qui passe, l'amitié et le sens de la vie ne sont pas les moindres de leurs sujets de conversation. Sophie Guerrive publie le troisième opus des "aventures" de Tulipe, un livre au ton aussi franc et doux que le sont ses lignes et ses couleurs.

L’ours Tulipe passe l’essentiel de son temps adossé à un arbre, à roupiller ou à discuter. Ses amis, Crocus le serpent, l’oiseau Violette ou encore Narcisse le tatou - ils ont tous des noms de fleurs - l’entourent et échangent avec lui. L’agitation est rare en leur univers. Au pire, Crocus se retire dans le désert pour tenter de devenir prophète en son pays et la petite tortue Trèfle s’en va à l’autre bout du monde - quelques dizaines de mètres - pour retrouver sa mère.

Tout cela ne signifie pas qu’il ne se passe rien. Il y a de petites vexations, des interrogations et des réconciliations. Il faut aussi préparer l’hibernation, en mettant de côté suffisamment de bois, de provisions et de livres. De minuscules évolutions ont lieu également. Ainsi, Trèfle est au départ dans son œuf et Crocus revient du désert un peu changé. Mais l’ordre des choses demeure à la paix, la lucidité et la confiance.

"Tulipe et les sorciers" (Éditions 2024) : le petit précis du savoir bien vivre de Sophie Guerrive
Tulipe et les sorciers © Sophie Guerrive / Éditions 2024 2019
Tulipe et les sorciers © Sophie Guerrive / Éditions 2024 2019

Le principal attrait de Tulipe et les sorciers, troisième ouvrage où Sophie Guerrive met en scène sa petite galerie d’animaux plus humains que bien des hommes [1], réside dans ses dialogues. À la fois légers et profonds, ils s’arrêtent sur de petites et de grandes questions. Et même s’ils n’ont pas toujours de réponses, la parole se fait libératrice et apaisante.

Sur une ou quelques pages, mais aussi de façon cohérente sur l’ensemble de l’ouvrage, l’autrice distille grâce à ses personnages des pensées justes, qui peuvent aider à vivre. Pas franchement optimistes, ces réflexions forment un ensemble piquant à la fois chez les épicuriens et chez les stoïciens. Pour autant, Tulipe et les sorciers n’a pas la prétention de se vouloir philosophique. Car il s’agit surtout de proposer une œuvre certes intelligente, mais avant tout distrayante. Et s’il faut chercher des références, c’est plutôt du côté du Génie des alpages de F’murr et de L’ours Barnabé de Philippe Coudray que nous les trouverons.

Tulipe et les sorciers © Sophie Guerrive / Éditions 2024 2019
Tulipe et les sorciers © Sophie Guerrive / Éditions 2024 2019

Il ne faut que quelques pages pour s’attacher à Tulipe, à ses amis et à l’univers mis en place par Sophie Guerrive. Les caractères bien marqués des personnages mais aussi leur capacité d’évolution, l’aisance de la lecture, la simplicité de la composition, la finesse du trait et la douceur des couleurs imposent rapidement un sentiment de familiarité et un cadre rassurant. Et donnent envie de passer de longues heures parmi eux.

Tulipe et les sorciers - de sorciers il n’est d’ailleurs pas énormément question dans ce livre - est en sélection officielle au prochain Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. C’était déjà le cas en 2017 du premier volume présentant Tulipe et en 2018 du deuxième, intitulé Les Voyages de Tulipe. Les jaloux diront que nous retrouvons « toujours les mêmes » au FIBD. Il faut reconnaître cependant à celui-ci le mérite de la cohérence. Car cette nouvelle sélection s’explique aisément : les ouvrages de Sophie Guerrive représentent parfaitement la richesse que peut donner à lire la bande dessinée en faisant appel à un minimum de moyens.

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Tulipe et les sorciers - Par Sophie Guerrive - Éditions 2024 - 12 x 18,3 cm - 116 pages couleurs - couverture souple avec rabats - parution le 4 octobre 2019.

Consulter la page Instagram de l’autrice & son fil Twitter.

Lire également sur ActuaBD :
- Angoulême 2017 : "Police lunaire" de Tom Gauld & "Tulipe" de Sophie Guerrive, deux albums des éditions 2024 en lice dans la Sélection officielle
- "Honneur et Profit", l’exposition de Sophie Guerrive à Angoulême 2017

[1Après Tulipe en 2016 et Les Voyages de Tulipe en 2017, tous chez les Éditions 2024, un quatrième ouvrage, Le Club des amis, devrait paraître dans la récente collection jeunesse « 4048 » de la maison d’édition strasbourgeoise.

  Un commentaire ?