André Geerts ou la nostalgie de l’enfance

27 juillet 2010 par Frenchoïd
  • Tous ceux qui l’ont vu s’entortiller une mèche de cheveux entre les doigts tout en tenant des propos d’une parfaite modestie ont conscience de ce qu’ils perdent.
    Adieu, André.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.