BD à Bastia 2021 : le festival présente ses invités et son affiche

24 janvier 2021 4 commentaires

FESTIVAL. BD à Bastia, dont ActuaBD est régulièrement partenaire, révèle en début d’année son programme pour une tenue au printemps. Si la 28e édition risque d’être décalée ou aménagée, sa programmation demeure exigeante mais ouverte, avec presque trente autrices et auteurs invités à participer à onze expositions, des ateliers, des spectacles et des rencontres.

Les dates choisies témoignent d’un certain optimisme. Le 28e festival BD à Bastia devrait se tenir du 25 au 28 mars 2021, soit dans deux mois... Si la Corse n’est pas particulièrement touchée par le coronavirus, les restrictions promises par le gouvernement français pour la fin de l’hiver et le fait que le festival invite des auteurs de toute la France et au-delà rendent cependant ce choix très hypothétique.

Cela n’a pas empêché la direction de BD à Bastia, incarnée par Juana Macari, directrice du Centre culturel Una Volta qui organise l’événement en lien avec les institutions locales, de travailler à une programmation complète, partiellement dévoilée il y a quelques jours. D’autres scénarios sont bien sûr à l’étude, qui pourraient s’inspirer par exemple de la version 2020 du festival, organisée « à contretemps », c’est-à-dire en septembre au lieu d’avril.

BD à Bastia 2021 : le festival présente ses invités et son affiche

Vingt-huit autrices et auteurs, venus de France, de Belgique, d’Italie et de Pologne, ont été invités à participer : Jacques Bablon, Édith Chambon, Alex Chauvel, Cy, Gaëtan Dorémus, Jérôme Dubois, Zosia Dzierzawska, Clément Fabre, Marion Fayolle, Tristan Fillaire, Fabien Grolleau, Jean Harambat, Lucas Harari, Loo Hui Phang, Simon Lamouret, Yann Le Borgne, Philippe Lerchermeier, Charlotte Malterre-Barthes, Agnès Maupré, Hugues Micol, Jean-David Morvan, Lisa Mouchet, Nadia Nakhlé, Benoît Peeters, Matthias Picard, Simone Rea, Guillaume Trouillard et Łukasz Wojciechowski. Une diversité de talent habituelle pour BD à Bastia.

L’affiche, qui comme les précédentes évoque à la fois la lecture et le contexte maritime de la ville de Bastia, est signée Gaëtan Dorémus, dessinateur connu pour ses publications jeunesse. Celui-ci doit aussi participer à une lecture dessinée en compagnie de Philippe Lechermeier, autour de leur série Till l’espiègle. Un autre spectacle, musical cette fois, est également prévu, avec la réalisation en direct de sérigraphie par Yann Le Borgne et Christian Humbert-Droz.

Si le détail des rencontres et des ateliers n’est pas encore connu, onze expositions individuelles et collectives sont d’ores et déjà organisées. Une grande exposition scénographiée par Raphaël Lerays donnera à voir et comprendre les liens entre bande dessinée et architecture, en particulier dans les publications récentes de Lucas Harari, Simon Lamouret, Lisa Mouchet, Jérôme Dubois et Łukasz Wojciechowski notamment.

Hugues Micol aura les honneurs d’une grande exposition monographiques au Musée de Bastia. Les originaux de Quatre Détours de Song Jiang d’Alex Chauvel et Guillaume Trouillard seront visibles. Cy, Jean Harambat et Nadia Nakhlé participeront à une exposition collective dans le cadre du Prix des lycéens. Gaëtan Dorémus, Marion Fayolle, Yann Le Borgne, Matthias Picard et Simone Rea auront chacun un espace dédié à leur travail. De quoi attirer les petits comme les grands lecteurs.

FH

© Gaëtan Dorémus / Una Volta 2021

Festival BD à Bastia
Centre culturel Una Volta
Arcades du théâtre
Rue César Campinchi
20200 Bastia
Tél : 04 95 32 12 81
centreculturel@una-volta.org

Lire également sur ActuaBD :
- La bande dessinée explore le réel et l’imaginaire à Bastia
- BD à BASTIA 2018 : le festival corse fête ses 25 ans !
- Trait libre et couleurs vives : "Les Mondes de Mattotti" exposés à Bastia
- BD à BASTIA 2018 : des expositions pour tous les lecteurs
- Des Années Folles à l’apocalypse : BD à Bastia interroge l’histoire
- Entre îles et exils : BD à Bastia 2019
- Brecht Evens : un magicien en transparences au Musée de Bastia
- BD à Bastia 2019 : la jeunesse au cœur de l’art
- BD à Bastia 2020 : le programme des 27e Rencontres de la bande dessinée et de l’illustration dévoilé
- BD à Bastia 2020 : après le confinement, un festival à contretemps

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Pas d’appel au boycott pour ce festival ? Pourtant la situation des auteurs est la même qu’à Angoulême. 2 poids 2 mesures (le poids du soleil et de la mer ?).

    Répondre à ce message

    • Répondu le 26 janvier à  12:04 :

      Vous n’y connaissez rien. Les auteurs présents à Bastia sont nourris et logés par le festival. Et ils ne sont pas tenus de dédicacer. Allez donc y faire un tour, ça vous aérera la tête.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Auteur-trice le 26 janvier à  17:52 :

        Et oui, ils ne sont pas rémunérés pour leur présence, comme d’hab. Ils sont des professionnels...bénévoles.

        Répondre à ce message

      • Répondu le 28 janvier à  13:42 :

        "les auteurs sont tenus de dédicacer" dites-vous ?? Ah bon ? Vraiment ? Ils ont un flingue sur la tempe et on les oblige à rester assis pour dédicacer ? Mais que fait la police ? Il faut tout de suite arrêter ces libraires et éditeurs voyous qui contraignent par la force de pauvres auteurs, victimes de la dictature du FIBD... On rêve... Jamais un auteur n’a été dans l’obligation d’effectuer une dédicace dans n’importe quel salon ou festival de France. Les auteurs sont libres de refuser de dédicacer, et certains le font régulièrement sans que cela ne pose aucune question au festival ou à l’éditeur ou au libraire. Au même titre, d’ailleurs, que les auteurs ne sont jamais "tenus" d’aller dans un salon ou un festival. Les organisateurs invitent, et/ou l’éditeur propose à ses auteurs, mais en aucune manière un auteur sera contraint, par la force ou par la menace, de participer à un festival... Il faut arrêter de dire de telles inepties, svp.

        Répondre à ce message