Adrastée T1 - Par Mathieu Bablet - Ankama Editions

20 juin 2013 0 commentaire
  • L'errance d'un immortel en direction du Mont Olympe, brisé par la solitude. Un album contemplatif soutenu par des décors grandioses.

Ancien roi du royaume d’Hyperborée, l’immortel sans nom (il l’a d’ailleurs probablement oublié lui-même), au bout de mille ans de réflexion, se décide à parcourir le monde jusqu’au Mont olympe, en quête de réponses. Au cours de sa longue vie, il a vu disparaître les siens, son peuple, sa famille, sa bien-aimée.

Luttant contre l’oubli et les nombreux défis que sa quête et les Dieux dispersent sur sa route, l’immortel poursuit son chemin inlassablement. Venu de sa contrée déserte, il gagne progressivement le monde des hommes. Sa légende l’a-t-elle précédé ?

L’auteur Mathieu Bablet avait déjà impressionné ses lecteurs avec le segment sanglant Vol Express 666 du tome 2 de DoggyBags, et surtout son One Shot La belle mort, se déroulant dans un monde post-apocalyptique avec des insectes mutants.

Adrastée T1 - Par Mathieu Bablet - Ankama Editions
©Bablet/Ankama Editions

Une nouvelle fois, Bablet nous prouve tout son talent pour les décors architecturaux, mis en valeur par de nombreuses cases sans parole. Ironiquement, depuis son dernier album, les ruines du passé succèdent aux ruines du futur. La végétation tient cette fois-ci une place primordiale, dans des tons verts et dorés restituant idéalement une ambiance mythologique, peuplée de divinités et de créatures hybrides.

Le résultat est magnifique, mais manque d’un peu de chaleur.

©Bablet/Ankama Editions

Au fil de ses albums, Bablet impose sa patte contemplative. Si le côté déprimé et lent de son univers ne vous rebutent pas, ce jeune auteur mérite décidément un grand détour. Par contre, les amateurs de bandes dessinées d’action passeront leur chemin.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?