Area 51 T11 & T12 - Par Masato Hisa - Casterman

21 juillet 2017 0 commentaire
  • McCoy et Kishiro font à nouveau face à des tueurs et à des monstres en tout genre, de préférence extrêmement dévastateurs et revanchards. Et de nouveau l’Area 51 se trouve au bord de la destruction pour notre plus grand plaisir, avec en bonus une issue dramatique pour l’un des personnages principaux !

Quel plaisir de retrouver Area 51 ! Avec ces deux nouveaux tomes nous débutons en poésie avec un premier récit de genre suivi, après un court intermède d’ambiance, d’un retour à l’intrigue principale autour de la guerre entre divinités !

Area 51 T11 & T12 - Par Masato Hisa - Casterman

La première histoire nous propose de suivre un vieux guerrier, un peu dépassé, qui a été incapable de protéger son patron d’un tueur. Même si ce patron était un chef de gang médiocre et pourri, le vieux guerrier se fait un devoir de le venger, et cela même s’il doit y rester.

En allant chercher du matériel il embarque dans ce dernier baroud d’honneur ses trois anciens comparses, tout aussi fripés et lessivés, et ensemble ils affrontent la fameuse tueuse qui n’est autre que McCoy ! Un récit classique mais impeccablement mené : une petite merveille !

© 2011 Masato Hisa / SHINCHOSHA / Casterman

La grande histoire, qui commence en seconde partie du tome onze, se poursuivant dans le douze et au moins dans celui d’après, prend la forme d’une affaire impliquant un mystérieux individu qui a mis en place un plan assez compliqué afin de trucider plusieurs fameux résidents de l’Area 51.

Son objectif : récupérer certaines parties de leur corps pour créer un monstre façon puzzle : Nué ! Sa cible : Amaterasu, femme fatale et otaku n’aimant pas sortir de chez elle, amie – ou ce qui y ressemble le plus – de McCoy et accessoirement déesse suprême du panthéon japonais !

Comme le lecteur peut le deviner, tout ceci se révèle rapidement une machination afin de provoquer une nouvelle guerre entre dieux : ici le panthéon japonais contre le panthéon égyptien, les premiers pensant que ce sont les seconds qui ont créé et envoyé Nué pour se venger d’un ancien différend.

© 2011 Masato Hisa / SHINCHOSHA / Casterman

Et c’est un sacré bazar ! C’est la guerre entre les deux panthéons, et nous avons droit à une bonne dose de divinités diverses et variées qui se foutent dessus dans un déchaînement graphique et symbolique des plus réjouissant !

Comme toujours, Masato Hisa assure un spectacle alliant inventivité déviante et tendresse pour ces monstres peu recommandables mais recelant une étonnante mélancolie. Un récit noir dans la pure tradition du genre, mis à un goût lovecraftien délicieux et dans un écrin d’un noir profond absolument sublime.

Assurément Masato Hisa se trouve en état de grâce sur ce titre où chaque nouveau tome semble repousser se audaces graphiques et scéniques, avec en toile de fond l’éternelle fatalité de destin.

© 2011 Masato Hisa / SHINCHOSHA / Casterman

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Area 51 T11 & T12. Par Masato Hisa. Traduction Ryôko Sekiguchi & Wladimir Labaere. Casterman, collection "Sakka". Sortie le 19 avril 2017 & le 21 juin 2017. 194 pages. 8,45 euros.

Commander le tome 11 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 12 chez Amazon ou à la FNAC

Area 51 sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2,
- Lire la chronique des tomes 3 & 4,
- Lire la chronique des tomes 5 & 6,
- Lire la chronique des tomes 7 & 8,
- Lire la chronique des tomes 9 & 10.

Masato Hisa sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1 de Jabberwocky,
- Lire la chronique du tome 2 de Jabberwocky,
- Lire la chronique du tome 5 de Jabberwocky,
- Lire la chronique du tome 7 de Jabberwocky.

  Un commentaire ?