Bury The Lede - Par Gaby Dunn et Claire Roe - Ed. Akileos

16 juin 2021 0 Comics par François RISSEL
Éditeur : Akileos Scénariste : Gaby Dunn Dessinateur : Claire Roe Classification : tout public
  • Imaginé par Gaby Dunn, journaliste et vidéaste extrêmement populaire aux États-Unis, "Bury the Lede" est un polar original dans lequel nous suivons le parcours d’une apprentie-journaliste plongée au cœur d’une sordide affaire de meurtre qui implique des notables de la ville de Boston. Un album de bonne facture qui ne révolutionne pas le genre.

Madison Jackson est une jeune femme pugnace et motivée qui souhaite devenir une journaliste professionnelle. Embauchée par le premier quotidien de la ville, The Boston Lede, elle est essentiellement reléguée à la rubrique des chiens écrasés. Un jour, un peu par hasard, elle se retrouve sur un scène de crime : une femme issue de la bourgeoise est accusée d’avoir assassiné son mari et d’avoir fait disparaître son fils. Ambitieuse, Madison rencontre l’accusée : Dahlia Kennedy, une mondaine a la personnalité ambiguë qui souhaite désormais ne plus parler à personne d’autre qu’à la jeune stagiaire du Lede. Une relation malsaine s’instaure alors entre les deux femmes.

Bury The Lede - Par Gaby Dunn et Claire Roe - Ed. Akileos

À la manière de Thomas Harris, les autrices de cet ouvrage mettent en avant la psyché et la complexité des différents personnages dont elles brossent les portraits tout au long de ce récit.

"Bury the led" (littéralement : "enterrer l’histoire") est une expression anglaise qui signifie de ne pas mettre en valeur la partie la plus importante d’un récit. Ici ce n’est pas tant l’affaire qui importe, que le portrait de l’héroïne. Madison apparait comme une protagoniste candide qui n’hésite pas à franchir les limites pour parvenir à ses fins. Elle découvrira une réalité sordide où l’opportunisme et l’avidité sont monnaie courante.

Gaby Dunn décrit une réalité qu’elle connaît parfaitement puisque’elle a travaillé pour un nombre important de journaux américains importants comme le New-York Times. Elle imagine le parcours d’une néophyte qui arrive, bien malgré elle, au cœur des préoccupations de cette affaire. Engagé dans les luttes LGBTQI +, Dunn dresse des portraits originaux de femmes. Le dessin de Claire Roe est solide et efficace : chaque personnage a son identité graphique propre et forte, en particulier celle de Dahlia Kennedy qui rappelle certaines des femmes fatales que l’on peut retrouver chez Sean Phillips et Ed Brubaker. Les décors quant à eux, vont au plus simple, mais le trait et l’ambiance sont impeccables.

Un thriller psychologique à la Basic Instinct, bien rythmé et plaisant, qui ne prétend certes pas au chef d’œuvre mais qui constitue un polar solide.

(par François RISSEL)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

Cultura BDFugue FNAC Amazon

Bury The Lede - Par Gaby Dunn et Claire Roe - Ed. Akileos - 180 Pages