Carton blême - Par Beuzelin & Oppel d’après Pierre Siniac - Casterman

17 juillet 2013 0
  • Un thème qui doit autant à la SF qu'au roman noir classique, et un auteur français, Pierre Siniac, à l'origine de cette sombre histoire qui pourra vous rappeler SOS Bonheur (Van Hamme et Griffo).

Le métier de flic paraît bien plus simple dans ce futur proche : seuls ceux qui peuvent se le permettre bénéficient des services publics : santé et police au premier chef. Dans ce contexte, Heclans, efficace mais sans illusions, doit faire face à un tueur en série particulièrement sauvage. Et plus l’enquête avance, plus notre gradé sent qu’il gêne. Il échappe même à des tentatives de meurtre. Mais qui tire donc les fils ? Et que cachent ces assassinats apparemment gratuits ?

Avec cette carte dont la couleur vous donne accès ou pas à la protection, le ton est donné : une société divisée en deux, avec un destin tragique pour les porteurs de la "carte blême", le bleu donnant droit aux clés du bien-être et de la sécurité. Dans le roman de Siniac paru en 1985, on retrouve des thèmes que la SF, notamment au cinéma, développe volontiers.

Comme le veut la tradition du roman noir, le flic de l’histoire est seul, quelque peu aigri, mais encore motivé par son travail. La poursuite finale s’inscrit avec brio dans le genre : ni vainqueur, ni vaincu, mais un monde toujours autant dominé par la violence et les luttes de pouvoir.

Carton blême - Par Beuzelin & Oppel d'après Pierre Siniac - Casterman
Carton blême, Oppel/Beuzelin/Siniac© Casterman 2013

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?