Fanny Rodwell contre un nouveau Tintin

12 mai 2014 26 commentaires
  • Ces derniers mois, [plusieurs signes avant-coureurs->art15918] laissaient croire qu'éditeurs, hergéologues, auteurs et ayants droit avaient trouvé le bon moyen pour faire du Tintin sans en faire : en lançant une ligne de "Tintin par...", dans la veine des aventures parallèles de Spirou. Une idée qui n'est pas du goût de Fanny Rodwell, légataire universelle des droits d'Hergé...

Au travers de divers confidences aux médias, Nick Rodwell, le grand timonier de Moulinsart, semblait préparer l’opinion à recevoir un nouveau Tintin, en dépit du pacte que son épouse Fanny, seconde épouse et légataire universelle d’Hergé, s’était employée à respecter jusqu’ici.

Or, justement, l’extraordinairement discrète Fanny (tout le contraire de son époux...) s’est livrée récemment dans un entretien-fleuve au magazine Paris Match Belgique (en kiosque actuellement). Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle fait entendre sa différence d’opinion.

Si l’essentiel de la discussion reposait sur le cinquième anniversaire du Musée Hergé célébré cette année, il était impossible pour Fanny Rodwell de ne pas se positionner sur ces questions brûlantes concernant ces derniers développements de la saga du jeune reporter.

Fanny Rodwell contre un nouveau Tintin
Fanny et Nick Rodwell, trente ans d’un lourd héritage
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Fanny se prononce ainsi sur la distance -problématique- entre le Musée Hergé situé à Louvain-La-Neuve à une trentaine de kilomètres de Bruxelles : elle exprime le souhait de l’installation d’une navette spécifique Tintin ; sur la statue de Tintin par Nat Neujean située dans le parc bruxellois du Wolvendael à Uccle : elle voudrait la rapatrier à Louvain-la-Neuve ; sur le silence de Peter Jackson concernant une suite aux aventures cinématographiques du héros à la houppe ; sur le rôle majeur de son époux dans la gestion de l’œuvre, etc. Mais également en ce qui concerne une suite à donner à Tintin, objet de nombreuses spéculations ces dernières semaines.

Morceaux choisis :

"Quelles sont les autres façons de faire vivre Tintin ? Un nouvel album se prépare. Plusieurs options ont été évoquées dans la presse. Qu’en est-il exactement, une date a-t-elle été arrêtée ?

Fanny Rodwell : Non, il n’y aura pas de nouveau Tintin.

Mais d’où vient l’idée ?

FR : Beaucoup voudraient le faire, et je suis sûre que certains le feraient très, très bien, mais moi, je trouve qu’il faut respecter l’œuvre et Hergé ne l’aurait pas souhaité.

Parliez-vous parfois avec lui de ces aspects ?

FR : Très, très rarement. Presque pas. Mais c’était son œuvre, il n’avait pas envie qu’elle soit reprise par d’autres et il faut respecter sa volonté. On rend à César ce qui appartient à César.

[...]

Dès le jour où l’œuvre tombera dans le domaine public, c’est tout ou rien qui pourra se faire.

FR : Oui. Mais, d’ici là, la société aura encore tellement changé que l’œuvre ne sera peut-être plus dans l’esprit de la jeunesse de cette époque, on ne sait pas. Dieu sait ce qui se sera passé d’ici là, le monde aura peut-être explosé aussi ! C’est difficile de prévoir ce genre de choses. Il reste du temps.

Comment voyez-vous personnellement l’avenir du personnage de Tintin ?

FR : Soit il sera oublié, soit ce sera n’importe quoi, n’importe où, n’importe comment.

[...]

Au risque d’insister, l’idée d’un nouvel album ne semble pas vous emballer ?

FR : C’est exclu."

Fanny Rodwell, la légataire universelle d’Hergé acceptera-t-elle la création d’un nouveau Tintin ?
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

À la fin de cet entretien, nos confrères de Paris Match repartent et croisent Nick Rodwell. Une courte conversation s’engage, principalement sur le prochain album de Tintin qu’il a déjà évoqué publiquement "L’imagine-t-il sous une forme classique ou autre ? Certitude ou simple hypothèse à travailler ? Le prévoit-il vers 2050 ou en 2017 ? Est-ce sûr ou loin d’être gagné ?" nous rapporte le journaliste.

Et Nick Rodwell de répondre : -"Ah, c’est clair ! Avant que l’œuvre ne tombe dans le domaine public, il faut agir d’une façon ou d’une autre."

Il y a de quoi y perdre son Tintin...

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Paris-Match Belgique N°661, pp 64-69, du 8 au 14 mai 2014.

Sur le même sujet, lire :
- Angoulême 2014 : Tintin est mort, vive le nouveau Tintin !
- Un nouveau Tintin - Le vrai-faux bluff de Monsieur Rodwell
- Alors, il est pour quand le nouveau Tintin ?
- Hergé, enfin, a son musée !

En médaillon : Hergé. Photo : Droits réservés / (c) Moulinsart

 
Participez à la discussion
26 Messages :
  • Fanny Rodwell contre un nouveau Tintin
    12 mai 2014 10:12, par Moune

    Une suite a Tintin : Non
    A Rintintin:Oui !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jean-François Douvry le 12 mai 2014 à  12:13 :

      "C’est exclu !", voici qui est clairement exprimé.
      Je tire mon chapeau à Fanny pour son respect réitéré concernant l’oeuvre de Hergé. Je lui souhaite de tenir bon face aux pressions qu’elle continuera à subir de la part de son entourage, davantage enclin a privilégier le bénéfice escompté par une reprise (ou un "hommage")plutôt que le respect envers un auteur qui avait bien dit "Tintin, c’est moi" (pas quelqu’un d’autre, lui seul).

      Répondre à ce message

      • Répondu par Olivier le 12 mai 2014 à  15:31 :

        La question est aussi de savoir qui sera légataire de l’oeuvre d’Hergé au déçès de Fanny Rodwell ? Je lui souhaite de vivre le plus longtemps possible mais il faut savoir qu’elle approche les 80 ans.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Copyleft le 13 mai 2014 à  17:47 :

          Quelle est la validité du droit d’auteur pour quelqu’un qui n’a rien créé ?

          Répondre à ce message

          • Répondu le 13 mai 2014 à  19:22 :

            Le droit d’auteur est protégé (pour le moment, en attendant les prochains accords commerciaux transatlantiques) en Europe pour une durée de 70 ans après la mort de l’auteur et ce quel que soit le nombre d’ayant-droit à se succéder durant cette période.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Copyleft le 15 mai 2014 à  18:04 :

              Justement, là est la question : QUI a droit aux droits d’auteur ? L’auteur, bien sûr ! Sa femme ou ses enfants peuvent en profiter, ok. Mais après ? Le 2e mari, le copain du facteur par alliance eu le cousin du mari de la veuve de...
              Désolé, mais lorsque Michael a acheté les droits d’auteur des beatles, ça prouve qu’il y a quelque chose qui cloche...

              Répondre à ce message

              • Répondu par CAB le 19 mai 2014 à  19:43 :

                Ce qui pose vraiment question, c’est l’actualité de Tintin... Non il n’est pas intemporel et lorsqu’il sera devenu désuet, représentant d’un autre temps, propriété de quelqu’ayant droit, il ne fera plus rêver que des squelettes. Mais le vrai problème n’est-il pas que, si un nouveau Tintin sortait, il serait en partie la propriété de son nouvel auteur (ainsi que les produits dérivés) et non plus exclusivement de Moulinsart ? D’autre part, faut-il toujours remettre les vieille recettes au goût du jour alors qu’il en existe tellement de nouvelles, plus excellentes les unes que les autres. Fanny ne veut pas de nouveau Tintin ? Très bien ! Quand on en aura assez de re-re-relire les mêmes vieilleries, on pourra (enfin) passer à autre chose ! Merci à elle de nous libérer !

                Répondre à ce message

              • Répondu par CAB le 19 mai 2014 à  19:45 :

                Enfin, il faut du courage pour oser mettre un nouveau Tintin (et son dessinateur) en comparaison avec LE Tintin du créateur... Fanny aurait-elle peur ?

                Répondre à ce message

      • Répondu par Remi Georges jr le 8 octobre 2015 à  20:23 :

        je tire ma casquette à Fanny pour avoir le courage de respecter le voeu de Hergé de ne pas voir son héros poursuivre ses aventures sous le crayon d’un autre artiste, fut-il très talentueux ! "On écrit pas du Hemingway à la place de Hemingway", m’avait-il également confié un jour.
        J’imagine que la pression a du être (est) rude pour ne pas céder au chant sirupeux des sirènes du marché ! Surtout si l’on considère les succès des "reprises" talentueuses d’autres héros de la BD comme ceux de Jacobs ou de Pratt, entre autres… Car, nul doute que les talents existent, susceptibles d’être sollicités pour cette Aventure… Nul doute non plus que "l’Alphart" ou le "Thermozéro" feraient deux merveilleux albums de plus dans la fabuleuse saga des personnages de Hergé ! Mais pourrait-on commettre un tel "sacrilège" sans perdre l’âme de notre personnage mythique… et la nôtre, par la même occasion ? Le sujet de réflexion est sans aucun doute cornélien et si complexe qu’il mériterait, à mon sens une sorte de "table ronde" de "Sages" reconnus pour en apprécier toutes les facettes,en mesurer toutes les difficultés et se prémunir de la sorte (!?) des nombreuses convoitises qui ne manqueraient pas de voir le jour ! Ce serait sans aucun doute l’ouverture d’une redoutable boîte de Pandore !!! Ne serait-il pas grand temps de ne plus tergiverser et d’annoncer "officiellement" la décision définitive de l’Ayant-Droit…
        SacréTintin !!!

        Répondre à ce message

  • Pour moi, un personnage de bande dessinée n’appartient plus à son auteur, il appartient aux lecteurs ! Car c’est surtout grâce à eux qu’ils existent à travers le temps et à l’argent qu’on sort de son portefeuille pour acheter les albums. Je trouve que les auteurs (très peu nombreux je le concède) qui refusent de voir leur série poursuivie après leur disparition font preuve de prétention et d’ égoïsme. Et moi, je fais partie de ceux qui espèrent un jour voir publier une nouvelle aventure de Tintin. Toutes les séries peuvent un jour être reprise avec brio : Boule et Bill, Lucky Luke, Les Schtroumpfs et Astérix en sont de beaux exemples.

    Répondre à ce message

    • Répondu par jacques Langlois le 12 mai 2014 à  22:38 :

      Euh, avec brio ? Des goûts et des couleurs...
      Le concept d’appartenance des personnages aux lecteurs plutôt qu’à leurs auteurs est couramment avancé dans ce cas de figure mais n’a évidemment de sens que sur un plan sentimental. C’est bien votre droit d’y adhérer, ce n’est pas mon choix...

      Répondre à ce message

    • Répondu par Jocelyn Jalette (Québec) le 12 mai 2014 à  23:57 :

      Boule et Bill, Blake et Mortimer sont assez bien repris, Les Schtroumpfs, pas mal aussi. Pour Lucky Luke, ce fut souvent décevant, quelquefois bien. Mais Astérix ça va du passable au pathétique (le ciel nous tombe sur la tête), mais jamais plus. Avec Tintin, ce sera difficile. Pourrait-on nommer une oeuvre moderne équivalente ? J’ai des doutes...

      Répondre à ce message

    • Répondu par Buffalo le 13 mai 2014 à  09:18 :

      ca n’a rien à voir avec égoïsme et prétention, comme vous dites.
      C’est leur oeuvre, leur création et pas touche .
      On n’achète pas le talent de créateur pour en faire ce qu’on en veut, les plier à nos fantasmes simplement parce qu’on leur a acheté une bd.
      Ce n’est pas un argument.C’est du pur mercantilisme mais heureusement, l’argent ne peut pas toujours tout.
      Quant à la la suite d’ Astérix, c’est très très discutable.
      Astérix est le produit de la collaboration Uderzo+ Goscinny.
      Tintin= Hergé.
      point barre.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 13 mai 2014 à  19:25 :

      Qui est egoïste ? L’auteur qui veut rester maître de ce qu’il a créé ? Ou le lecteur qui se fout de la volonté du créateur pour continuer à avoir son plaisir de consommateur ?

      Répondre à ce message

  • Fanny Rodwell contre un nouveau Tintin
    12 mai 2014 22:44, par jacques Langlois

    ...Cela dit, le silence du site officiel Tintin.com au sujet de cette interview de Fanny est pour le moins ahurissant ou assourdissant, comme me le glisse à l’oreille l’excellent Tournesol !

    Répondre à ce message

  • Fanny Rodwell contre un nouveau Tintin
    13 mai 2014 17:45, par Captain America

    Ben oui : tintin sera oublié, comme Zig et Puce et tant d’autres... Et je préfère que Peter Jackson nous fasse plaisir avec les Hobits que de ressasser un truc mal fait comme le tintin de Spielberg (le combat de grue ou le rot du Capitaine dans le moteur de l’avion : quelle horreur !!!)

    Répondre à ce message

    • Répondu par zmylpat le 13 mai 2014 à  22:18 :

      Bof. Tintin qui crie à tout bout de champ "Nooooooon !" dans les Ellipse-Nelvana ou fait des petits sauts de cabri dans "Le Mystère de la Toison d’or" pour bien montrer qu’il est sportif, c’est pas mieux.

      Répondre à ce message

  • Fanny Rodwell contre un nouveau Tintin
    13 mai 2014 23:06, par Maxime C.

    Comment peut-on aimer la bande dessinee et souhaiter une reprise de Tintin ? Comment M. Pasamonik, avec toute son erudition et sa culture du media, peut-il rever (article du 30 mars 2013) d’un scénario de Jean Van Hamme (habile recycleur) et d’un dessin de Peter Van Dongen (?!) pour "faire" du Herge. On ne peut pas faire du Herge parce que ce qui fait la magie, la beaute de Tintin est indefinissable, et completement inherent a Herge.

    La bande dessinee revendique, a juste titre, son statut d’Art majeur mais dans tous les autres arts, la reprise d’une oeuvre par un autre auteur s’appelle plagiat, contrefacon, pastiche... Pourquoi la bande dessinee fait-elle exception ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sebastien le 14 mai 2014 à  02:19 :

      Maxime, je fais partie de ceux qui aimeraient voir Tintin renaître de ses cendres mais tu vois, je pense que c’est aussi par nostalgie. Ces héros qui m’ont accompagné durant mon enfance ou mon adolescence, un peu comme des compagnons de route. Même si je comprends la réticence de beaucoup de gens et la tienne aussi.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Lina le 14 mai 2014 à  08:10 :

        C’est probablement ça. Il faut savoir dire adieu à sa jeunesse et arrêter de faire de l’archarnement thérapeutique à Tintin parce que ça commence à friser le ridicule, cette histoire de lifting.

        Répondre à ce message

    • Répondu par André le 14 mai 2014 à  08:21 :

      Erudition (Bon et alors ?)n’a rien à voir avec clairvoyance.

      Répondre à ce message

  • Fanny Rodwell contre un nouveau Tintin
    21 juin 2014 15:24, par jean-michel roberge

    Fanny Rodwell a raison sur toute la ligne claire. Tintin appartient au passé. Il a vécu de 1929 à 1980 sous la direction d’Hergé, qui n’a pas tout fait puisqu’il déléguait une partie à ses collaborateurs et amis. Dans ses oeuvres il y a un vision politique de la société correspondant au temps de l’époque : la science fiction et la lune, l’espionnage, les guerres, la croyance en un progrès de l’humanité. Hergé c’est un peu le Proust de la bande dessinée : ces personnages représentent la vie réelle des gens dans un cadre imaginaire. Le Capitaine Haddock est une caricature mais aussi un vrai gens, de même Alcazar empêtré dans sa conquête d’une vie meilleure pour son peuple et bien sûr pour lui-même L’Europe en 1920 dominait le Monde et Tintin pouvait aller de continent en continent en apportant la possibilité d’une vie meilleure. Aujourd’hui l’Europe est lourdement endettée , a un chômage record et plus personne ne croit en son avenir sauf quelques bureaucrates bruxellois. On me dira que d’aucuns ont repris des mythes comme Blake et Mortimer, lucky Luke. Mais ce ne sont pas des albums politiques au sens noble de la politique : leur geste est factuel et ne repose pas sur la réalité du Monde mais sur des personnages et des actions imaginaires seul le décor est vrai. Tintin est ancré très fortement dans les années 30 70. Il a intégré Onassis, Churchill, Marcel Dassault et Howard Hugues et Bombard, le Professeur Auguste Piccard Hergé lisait beaucoup la presse de l’époque. D’ailleurs par deux fois il a été journaliste au Petit Vingtième et au Soir Jeunesse. et dans le journal Tintin il y avait une grande partie des pages consacrées aux sports, aux inventions, à l’Histoire. Hergé se voulait aussi un médiateur de la culture, un Diderot et d’Alembert de la BD. Il a fait beaucoup pour le rayonnement de l’art contemporain. Par conséquent tout nouveau Tintin sera une oeuvre banale sans grand intérêt. De plus y a-t-il des nouvelles pièces de Shakespeare ou de Jean Racine, des romans de Maupassant ou d’Honoré de Balzac, des sculptures de Brancusi ou de Rodin, des poésies d’Émile Verhaeren, des sculptures de Marcel Arnoud (Picaros)ou des peintures lacérées de son ami Lucio Fontana. Hergé est scénariste un dessinateur et aussi un philosophe. Son oeuvre est une vision originale de la nature humaine impossible à copier. Tout nouveau Tintin serait un plagiat

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sergio Salma le 21 juin 2014 à  16:58 :

      Il n’y aura pas de nouveau Tintin. En revanche, il y aura sans doute des ’Tintin vu par..." Et là, on sera dans la démarche de la réinterprétation chère à Picasso par exemple. Ça risque d’être fort intéressant. Le Spirou vu par Emile Bravo par exemple a donné un excellent livre.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 21 juin 2014 à  18:30 :

        A vue de nez, Sergio veut faire un Tintin ! "Vu par" ou non.

        Répondre à ce message

    • Répondu par Vincent le 21 juin 2014 à  18:39 :

      sous la direction d’Hergé, qui n’a pas tout fait puisqu’il déléguait une partie à ses collaborateurs et amis.

      Billevesées. Tintin c’est Hergé. Il avait des décoristes à partir d’objectif lune, des coloristes à partir des refontes en couleurs, mais les scénarios, les personnages, la mise en scène, la narration, bref tout ce qui fait Tintin est de Hergé, point. Et tous les albums jusqu’au Trésor de Rackam (soit plus de 50% de l’oeuvre) ne sont que de sa main.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Alex le 22 juin 2014 à  17:59 :

        Je dirais même plus : billevesées de thuriféraires !

        Répondre à ce message