Faucompré & Killoffer ("Mon Pangolin d’Avril") : « La nécessité de l’art n’apparaît jamais plus éclatante qu’à travers ce genre d’épreuve. »

21 avril 2020 0 commentaire
  • La crise sanitaire et le confinement consécutif dans de nombreux pays ont obligé le monde de l'édition à s'adapter. Si beaucoup d’œuvres ont été numérisées ou rendues accessibles à cette occasion, certaines n'auraient même jamais vu le jour sans la pandémie de coronavirus. C'est le cas de "Mon Pangolin d'Avril", mutation numérique de "Mon Lapin Quotidien", lui-même énième mouture de la revue créée en 1992 par L'Association. Brève rencontre avec Quentin Faucompré et Killoffer, rédacteurs en chef d'un mammifère à écailles devenu mondialement célèbre.

Comment s’est fait le passage de Mon Lapin Quotidien à Mon Pangolin d’Avril ?

Faucompré & Killoffer ("Mon Pangolin d'Avril") : « La nécessité de l'art n'apparaît jamais plus éclatante qu'à travers ce genre d'épreuve. »
© Muzo 2020

Nous étions en plein bouclage du n° 14 de Mon Lapin Quotidien, qui devait partir à l’imprimerie le 18 mars, et sortir en mai en librairie - sauf fin du monde confirmée, il devrait désormais sortir fin août ou début septembre 2020 - quand le confinement général a été promulgué en France. Le numéro était quasiment fini, nous avons continué à y travailler à distance, dans l’idée de le boucler définitivement.

Ne pas savoir quand il pourrait sortir a généré chez nous un sentiment de vacuité, puis de frustration intense, que l’idée de Mon Pangolin d’Avril est venu combler. Notre désir spontané était tout d’abord de faire un journal mural, un dazibao affiché dans la rue [1]. C’est né un peu comme une blague, du fait que Rocco a un voisin reprographe qui, entre deux verres, lui a un jour proposé ses services.

Nous trouvions le geste poétique : coller un journal sur les murs des rues désertes, que quasiment personne ne pourrait lire. Nous en sommes revenus. Et la mutation numérique est apparue, évidente, mais sans exclure une autre mue imprimée. Après quelques tâtonnements pour le titre, l’allusion animalière et temporelle s’est imposée : Mon Pangolin d’Avril était né.

© Laurent Impeduglia 2020

Comment vous êtes-vous organisés pour permettre cette réalisation rapide et presque « en direct » de Mon Pangolin d’Avril ?

© Jochen Gerner 2020

L’équipe est la même que pour Mon Lapin Quotidien. À la direction éditoriale : nous-mêmes, Quentin Faucompré et Killoffer, et Rocco aux manettes de la maquette. Comme le bouclage de Mon Lapin Quotidien était en cours, nous étions en pleine dynamique d’échanges, par mail ou téléphone, avec nos auteurs.

Nous leur en avons parlé spontanément, ou nous les avons laissé réagir à nos publications sur les réseaux sociaux à leur gré, ou encore, nous sommes allés repêcher leurs propres publications. Nous avons rassemblé des textes et des images, mais aussi des montages sonores, comme ceux de Charles Pennequin et Fantazio.

Avez-vous de nouveaux contributeurs dans Mon Pangolin d’Avril par rapport à Mon Lapin Quotidien ?

Oui, tout comme il peut y avoir de nouveaux contributeurs d’un Mon Lapin Quotidien à l’autre, finalement. « Auteurs Mon Lapin Quotidien » ou non, si une image ou un texte nous plait, il nous plait, et on le publie.

© Eric Chevillard & Quentin Faucompré 2020

La dimension politique est encore plus marquée dans Mon Pangolin d’Avril que dans Mon Lapin Quotidien : c’est délibéré ?

Mon Pangolin d’Avril est le fruit d’une crise sanitaire dont les causes, les conséquences et les traitements médiatiques sont éminemment politiques. Même si nous l’avions voulu, Mon Pangolin d’Avril ne pouvait pas faire l’économie de cette dimension prééminente.

Ce qui n’exclut aucunement toutes les autres dimensions possibles, au contraire. La nécessité de la poésie, dans sa plus large acception, autrement dit de l’art, par temps calme si relativisé, n’apparaît jamais plus éclatante qu’à travers ce genre d’épreuve.

© Killoffer 2020

Quand le confinement sera fini, que ferez-vous de tout ça ? Une publication papier ? Un autre site pour pérenniser l’expérience ?

Nous sommes en train d’y réfléchir. Il est possible, bien sûr, que des éléments du Pangolin apparaissent sous forme imprimée. Dans la rue ou dans Mon Lapin Quotidien. Ou les deux. Et pourquoi pas aussi un site. Ce « corona-moment » aura des effets, encore à démêler, sur la ou les formes que prendra Mon Lapin Quotidien par la suite.

Mais on ne va pas se mentir, c’est d’abord la chose imprimée qui nous réjouit et nous anime, donc l’envie d’encre sur du papier devrait rapidement se faire sentir. Ce qui semble certain, c’est que le prochain numéro de Mon Lapin Quotidien, que nous avions fini ou presque, ne sortira pas indemne de cet épisode et sera partiellement à remanier.

© Clémentine Mélois 2020

Propos recueillis par Frédéric Hojlo.

Documents
Mon Pangolin d'Avril #1 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #2 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #3 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #4 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #5 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #6 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #7 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #8 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #9 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #10 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #11 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020 Mon Pangolin d'Avril #12 © Faucompré, Killoffer & Rocco 2020

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Mon Pangolin d’Avril est à lire en ligne à cette adresse.

Mon Lapin Quotidien #13 - L’Association - 41 x 58 cm - 12 pages en bichromie et noir & blanc - ISBN 9782844147837 - parution le 7 février 2020.

Pendant le confinement, L’Association a mis en ligne, pour une lecture complète et gratuite, L’An 01 de Gébé (collection Éperluette, 2000, publication originale de 1971 à 1974 dans Politique hebdo, puis dans Charlie Mensuel et Charlie Hebdo).

Lire également sur ActuaBD :
- "Mon Lapin Quotidien" #1 : L’Association en grand format !
- De Trondheim à Schrauwen, L’Association mise sur la diversité
- La rentrée de L’Association en trois livres et un Lapin
- Lecture en confinement #1 : "Mon Lapin Quotidien" n° 13 - L’Association

[1Venant de Chine, la tradition du dazibao permet au simple citoyen d’afficher dans l’espace public un texte traitant en général de morale ou de politique.

  Un commentaire ?