"Grandeur & décadence" : le libéralisme vu par Liv Strömquist

1er novembre 2017 0 commentaire
  • La dessinatrice suédoise Liv Strömquist, politiquement engagée, publie chez Rackham un ouvrage où elle nous livre sa vision du capitalisme libéral et des inégalités qu'il provoque. Militant mais solidement argumenté et documenté, il pousse à se questionner, non sans humour.

Le système économique capitaliste libéral est critiquable et critiqué, et domine pourtant, peu ou prou, une bonne partie du globe. Il conduit, plus ou moins directement et régulièrement, à des drames humains et environnementaux, et continue cependant de s’étendre, au détriment de l’État providence. Pourquoi ? Liv Strömquist se pose la question, avec un peu d’ironie et beaucoup de lucidité.

L’autrice suédoise, dans Grandeur et décadence édité cet automne chez Rackham, met de côté, sans les abandonner totalement, ses thèmes sociaux de prédilections - la place des femmes dans les sociétés occidentales notamment. Elle s’attaque dans son dernier livre à un sujet peut-être encore plus vaste : rien de moins que le cadre économique, social et culturel qui a pris son essor au XIXe siècle pour parvenir à son apogée depuis les années 1980.

Liv Strömquist ne cherche pas à remonter aux racines du libéralisme. Son travail est militant, dans le sens où elle souhaite à la fois expliquer et convaincre. Expliquer que les inégalités de richesse sont intolérables, malgré les justifications avancées par certains (la fameuse "théorie du ruissellement"...). Convaincre qu’il faut, a minima, tenter de réguler ce système, et si possible en construire un plus juste et plus humain. Elle construit donc une argumentation, s’appuyant sur de nombreuses sources (essais, articles de presse et sites Internet sont indiqués dans une bibliographie en fin d’ouvrage) et employant divers procédés (détournements, comparaisons, satire...).

"Grandeur & décadence" : le libéralisme vu par Liv Strömquist
Grandeur & décadence © Liv Strömquist / Rackham 2017
Grandeur & décadence © Liv Strömquist / Rackham 2017
Grandeur & décadence © Liv Strömquist / Rackham 2017

La priorité de l’autrice n’est pas de réaliser un "beau" livre ou d’utiliser le dessin comme un pis-aller pédagogique, c’est à dire comme plages de repos pour lecteur fatigué. Liv Strömquist a beaucoup à dire, mais s’il paraît qu’un "bon croquis vaut mieux qu’un long discours", il est des idées qu’il semble préférable d’écrire que de dessiner. Elle n’hésite ainsi pas à noircir parfois des pages entières de son écriture dense et sûre. Ce qui ne l’empêche pas pour autant de faire appel à une grande variété graphique. Noir et blanc ou couleur, caricature et photomontage font partie des principaux éléments de sa palette.

Grandeur & décadence vaut principalement pour les raisonnements de Liv Strömquist. Partant de constats difficilement discutables, elle dénonce l’absurdité de certains comportements de prédation financière et l’injustice des écarts de richesse qui se développent même dans les sociétés scandinaves, réputées parmi les plus égalitaires au monde. Elle désigne nommément quelques grandes fortunes, figures de la finance et penseurs libertariens. Jouant souvent de l’ironie, elle n’hésite pas non plus à remettre en cause l’attitude des mouvements et citoyens se réclamant de la gauche - dont elle ne s’exclut pas - et met ainsi chacun face à ses responsabilités.

Liv Strömquist a suivi une formation universitaire en sciences politiques, au moment où elle commençait à auto-publier ses bandes dessinées. Travaillant comme journaliste pour des chaînes de télévision et de radio suédoises, elle sait recueillir et synthétiser ses informations. Ces différentes expériences trouvent dans Grandeur & décadence, ouvrage éminemment politique, à l’humour amer, un sens et une cohésion à souligner.

Grandeur & décadence © Liv Strömquist / Rackham 2017

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Grandeur & décadence - par Liv Strömquist - Rackham - titre original : Uppgang och fall (2016) - traduit du suédois par Kirsi Kinnunen - 17 x 24 cm - 128 pages couleur - couverture cartonnée, relié - collection Le Signe Noir - parution le 22 septembre 2017 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Consulter un entretien de Clémentine Gallot avec l’autrice pour Libération (janvier 2016) & lire les premières pages de l’ouvrage.

  Un commentaire ?