Albums

La boucle d’oreille rose – Par Séraphine Menu et Sylvie Serprix – Éd. Motus

Par Jérôme BLACHON le 11 janvier 2023                      Lien  
Une simple histoire de boucle d’oreille rose prêtée et le monde que nous connaissons change. Malgré cette couleur, il devient plus sombre, plus triste. Pourquoi ce changement ? Comment peut-on volontairement passer de la joie à la suspicion, accepter d’abandonner volontairement son libre arbitre ? C’est une fable sociale profonde et universelle que cet album nous propose.

Tout commence lorsqu’Anaïs, la plus jolie fille du village, emprunte à Mia sa boucle d’oreille rose. Une seule boucle, Mia ayant perdu l’autre ! C’est là que tout s’emballe.

La boucle d'oreille rose – Par Séraphine Menu et Sylvie Serprix – Éd. Motus
© Sylvie Serprix, Séraphine Menu / Motus

Quelques filles du village se fabriquent également cet accessoire, et de l’anecdotique nous basculons au phénomène de société. Cette épidémie atteint progressivement toutes les filles, leurs mères, puis l’ensemble des femmes du village. Mais ce qui n’était qu’anodin ne le reste pas : on regarde de travers celles qui ne se plient pas à la mode, certains commerçants refusent de leur vendre leurs produits. D’autres, au contraire, veulent davantage se distinguer de cette boucle, signe devenu identitaire, en ne s’habillant qu’en noir.

© Sylvie Serprix, Séraphine Menu / Motus

Mia, qui est bien involontairement à l’origine de cette dérive, ne sait que faire. Anaïs, elle aussi, se désole de voir la tournure que les événements prennent. Comme l’héroïne l’indique, « avant la boucle d’oreille rose, la vie était, paradoxalement, plus rose ».

Avec sa boucle d’oreille rose, Séraphine Menu nous propose une fable universelle et simple sur la pression de groupe, l’individualisme face au collectif et, bien entendu, sur la Liberté.

C’est un message universel, transgénérationnel qui peut sembler cliché mais qu’il est tellement important de rappeler sans cesse, de crier haut et fort : les libertés individuelles ne doivent jamais être l’excuse d’une gêne pour les autres, mais la pression du collectif ne doit jamais étouffer notre libre arbitre.

© Sylvie Serprix, Séraphine Menu / Motus

Nous retrouvons dans cette œuvre tout l’esprit de la magnifique nouvelle Matin brun de Franck Pavloff, publiée en 1998 et maintes fois réédité. Les illustrations de Sylvie Serprix, en couleur directe, sont superbes et participent à la lecture d’un très bel album, à partager avec son entourage.

Cet album a été sélectionné pour le prix BD 2023 France Bleu / ActuaBD.

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782360111220

PAR Jérôme BLACHON  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD