Luminae T1 & 2 - Par Bengal - Ankama Editions

2 novembre 2012 0
  • Dans un monde médiéval fantastique, six jeunes guerrières dotées de pouvoirs doivent protéger la mystérieuse Luminae, dite "La Sainte", de forces maléfiques visant à répandre le chaos.

"Il y a en ce monde des êtres d’un autre temps, sur lesquels repose toute la structure de notre réalité. Ce ne sont ni des dieux ni des démons... et sincèrement, je ne sais pas combien il y en a, ni d’où ils viennent." L’un de ces êtres, c’est Luminae, une sorte d’ange lumineux aux pouvoirs dantesques, contrainte de se déplacer en permanence pour échapper aux forces de l’ombre.

Elle est protégée par ses six Dames, aux pouvoirs complémentaires. Cette aventure en deux tomes débute alors que l’une de ces dames est portée disparue, qu’un mal inconnu frappe les hommes d’un château qui se changent en démons, qu’une jeune fille se retrouve en proie à des bruits assourdissants, et qu’une créature maléfique commence à décimer des humains, pour préparer l’arrivée d’une entité supérieure. Rien que ça.

Ce qui frappe avant tout dans cette série scénarisée et dessinée par Bengal, c’est son usage de l’ellipse et ses sous-entendus impliquant un arrière-plan scénaristique extrêmement vaste. Les nombreuses scènes de dialogues du début du premier tome servent à expliquer au lecteur ce qu’il a manqué, mais n’évitent pas un côté plombant. L’impression mitigée de survol laissée par le premier opus, est ici plus que confirmée. Certaines explications sont données, mais nous n’en savons pas beaucoup plus sur la mystérieuse Luminae. Même si les actions de ses Dames nous permettent d’en apprendre un peu plus sur elles et leurs compétences, on a surtout l’impression de lire une simple introduction à un univers médiéval bourré de magie.

Luminae T1 & 2 - Par Bengal - Ankama Editions
Un extrait du tome 2
©Bengal/Ankama Editions

Toutefois, la force et l’expressivité du trait de Bengal, et surtout son découpage aux frontières de l’expérimental (le lecteur peut attendre parfois jusqu’à dix planches avant de lire le moindre dialogue), tiennent en haleine haut la main, d’autant que les six guerrières sont toutes plus sexy les unes que les autres.

Une lecture très agréable, mais frustrante pour les raisons évoquées plus haut, qui marque le coup avant tout par le plaisir évident qu’a pris l’auteur sur le plan graphique. À ce niveau, ces deux tomes sont une claque. Au final, l’univers de Luminae est loin d’être original mais est malgré tout doté d’un très fort potentiel, qu’on espère voir développé dans d’éventuelles suites.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?