Naja, T4 – Par Morvan & Bengal - Dargaud

29 mars 2010 0
  • Avant-dernier épisode de l'étonnante et originale série développée par Morvan et Bengal. Par son écriture, son découpage et son dessin, Naja se démarque du polar standard.

Naja… Derrière ce prénom mystérieux se cache une tueuse professionnelle. Une femme aussi redoutable que le serpent dont elle porte le nom. Mais au-delà de son apparente froideur et de sa totale indifférence, Naja est en proie à de terribles tourments intérieurs. Elle cherche à comprendre qui se dissimule vraiment derrière celui qu’elle appelle "il", le seul homme qu’elle ait jamais aimé. Cette quête de la vérité risque de l’entraîner très loin, au plus profond de son histoire familiale, à la découverte de son père et de ses terribles révélations.

Naja, T4 – Par Morvan & Bengal - Dargaud

Avec cette voix off omniprésente s’adressant directement au lecteur, le pari narratif de Jean David Morvan n’était pas gagné d’avance. Le scénariste se joue des mots avec une réelle maîtrise grâce à sa plume aussi acérée que le trait de son complice Bengal. Il trimballe son héroïne comme son lecteur là où bon lui semble. À Barcelone, Naja fera une surprenante rencontre, génial clin d’œil à la série de Raule et Roger. Le rythme soutenu tient assurément en haleine. Ce tome 4 assure, dans un subtil mélange de psychologie et de violence, son lot de révélations. Par son graphisme aux lignes ciselées et à la sobriété redoutable, Bengal, de son côté, offre à Naja une identité visuelle forte et prenante.

Cette série, l’une des plus abouties de Jean David Morvan, vaut assurément le détour.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire les chroniques du T1, du T2 et du T3<

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?