Newsletter ActuaBD

Neuvième édition du festival « Formula Bula, bande dessinée et plus si affinités »

  • Pour fêter ses dix années d'existence, le festival Formula Bula, des mots de son directeur artistique Raphaël Barban, « ressort aujourd’hui son plus beau service pour un banquet qui célèbre la passion de la bande dessinée et de tout ce qui est en rhizome. En bout de table trône le Concombre masqué du regretté et inoubliable Nikita Mandryka, il veille sur notre jardin et nous raconte des salades. » Cette sage parole doit être entendue alors que, du 23 au 26 septembre 2021, une soixantaine d’artistes de la BD et une vingtaine de maisons d’éditions célébreront ensemble le génie de la bande dessinée franco-belge et quelquefois canadienne ou suisse. Bretzel liquide !

Le festival aura principalement lieu en septembre, autour duquel gravite tout un programme hors-festival qui le prolongera les deux mois suivants. Les places fortes culturelles seront mobilisées, notamment la Médiathèque François Sagan et l’Atelier Néerlandais. Tour de table des (très) nombreuses activités que l’on y trouvera.

Du 24 septembre au 23 octobre, la Médiathèque Françoise Sagan à Paris X accueillera quatre expos qui vaudront le détour :

Neuvième édition du festival « Formula Bula, bande dessinée et plus si affinités »
© Mandryka

- Opération Tzatziki ! – Le Concombre masqué de Mandryka reviendra sur le personnage emblématique apparu dans Vaillant en 1965, un cucurbitacée que Mandryka disait être son alter ego. Disparu le 13 juin dernier, le dessinateur Grand Prix d’Angoulême, fondateur de L’Écho des savanes laissait derrière lui un bel héritage psycho- déglingué. On annonce qu’il ne s’agit pas d’une rétrospective « mais plutôt la célébration d’une œuvre incroyablement dense, vivace comme un broutchlag mordoré. » ;

© Pablo Viscogliosi

- Le Chant du monde sera une exposition collective mettant en valeur des merveilles de notre environnement que l’on ne songeait même plus à regarder ; sous forme d’aventures graphiques et narratives, l’accrochage nous invite à admirer (ou craindre ?) un paysage vidé de notre présence ;

© Delphine Panique / Jérôme Dubois

- Immobilis in mobile invite chaque année des auteurs à exprimer leur univers tendrement absurde, faisant la part belle à la provocation du rationnel. Cette année, Delphine Panique et Jérôme Dubois présentent leur ouvrage Un Beau Voyage, dans lequel ils inventent « le compost-exotisme, une bande dessinée où dans chaque histoire fermente la promesse d’autres innombrables ». Un drôle de piaf, récit à tiroir qu’il faudra déplumer soi-même ;

© Jérôme Dubois

- Cité in, cité out prolongera les expérimentations de Jérôme Dubois, avec sa bande dessinée en diptyque Citéville (éditions Cornélius) et Citéruine (éditions Matière), sondant l’inhumanité qui envahit nos villes, glaçantes de symétrie parfaite, sans place laissée au hasard et aux découvertes.

Du 23 septembre au 27 octobre, l’Institut Cervantès à Paris VIII sera l’hôte de l’exposition Illustrad/As, centré sur les travaux de douze illustratrices hispanophones issues de l’avant-garde, explorant tous les formats et techniques à leur disposition – sérigraphies, céramiques, dessins numériques, sculptures… -, provoquant le regard et la pensée avec des œuvres engagées et féministes. La commissaire d’exposition Matilde Rodriguez tient ainsi à soutenir le rôle fondamental des illustrateurs/illustratrices dans le monde littéraire.

© Lara Lars
© Pelo Di Canne
© Maria Hesse

Du 22 septembre au 30 octobre, la Galerie Immix du CRL10, à Paris X, valorise deux œuvres en lien direct avec la photographie, dans l’expo Surexposition II. Dans Ne reste que l’aube (éditions Futuropolis), Thierry Murat revisite le genre littéraire du récit de vampire et aborde les thèmes de l’art et de l’immortalité. En choisissant de situer son histoire dans un futur proche, il porte un regard aiguisé sur l’avenir de notre monde, devenu déshumanisé par la montée des réseaux sociaux, un monde où l’humain se trouve peut-être là où on ne l’attend plus. L’image traitée comme une photographie à haut contraste offre une touche très personnelle digne du trait sans concession de Jose Muñoz.

Dans Algues vertes, l’histoire interdite, Inès Léraud et Pierre Van Hove mettent en évidence un véritable scandale de dissimulation d’un risque pour la santé publique. En séchant, ces algues dégagent un gaz nocif pouvant être létal si la dose inhalée est trop importante. Van Hove utilise la ligne claire, la lumière aplatie et les volumes simplifiés pour évoquer le réel. Les deux œuvres sont paradoxalement reliées par leurs procédés et leurs fins opposés : amplifier l’imaginaire chez le premier, amplifier l’existant chez le second.

© Thierry Murat
© Inès Léraud / Pierre Van Hove

Formula Bula offre aussi de nombreuses et belles rencontres, pour entrer dans la bulle des artistes :

-  Illustres actives : des illustratrices françaises et espagnoles échangent sur leurs pratiques respectives. [1]

-  De vive voix [2]

-  Promenade en forêt primaire : Ulli Lust et Kai Pfeffer projettent leur film de 2019 sur la forêt primaire de Bialowieza, expliquant comment cela les influence dans leurs projets BD. [3]

-  Le Chant du monde – Séance d’écoute : une visite guidée de l’expo Le Chant du Monde en compagnie des auteurs [4]

-  Jardins divers, où plusieurs dessinateurs parlent du jardinage sous différents angles – politique, écologique, esthétique… - en compagnie de Gilles Clément (Jardinier, paysagiste, botaniste, entomologiste, biologiste et écrivain). [5]

-  Mandryka, keskeucé ? Ou itinéraire du Concombre masqué : trois générations d’auteurs parlent de leur vécu avec l’œuvre du maître-concombre [6]

-  Génération Hikikomori : le phénomène psychosocial des jeunes gens qui s’enferment chez eux et n’osent plus sortir est décrypté par deux spécialistes du sujet et l’auteur Jérôme Dubois qui en a fait le thème d’une bande dessinée. [7]



Formula Bula, 9e du nom, ce sont aussi…

… la sélection Formula Bula 2021 : sous forme de bandeaux chic créés par l’artiste Cizo, les BD sélectionnées, chacune d’un éditeur différent, se pavanent dans toutes les librairies associées à Paris-Librairies : Schappi (Ed. Misma), Revanche (Ed. The Hoochie Coochie), Le Grand vide (Ed. 2024), L’Origine du monstre (Ed. Les Requins Marteaux), Dédales T. 2 (Ed. Cornélius), Total résistance (Ed. Atrabile) et Goan Tau, chez moi (Ed. çà et là).

… Libre cours à l’imagination, un cycle de sept dialogues entre des dessinateurs néerlandais et français à l’Atelier Néerlandais de Paris. Si le face-à-face de Peter Van Dongen et Marcelino Truong est terminé, six autres sont programmés.

…La remise du Prix du CNFE, pour le meilleur fanzine réalisé par un artiste de moins de 18 ans, avec 50€ et un gâteau à déguster (!) lors d’un goûter après la remise des prix. [8]

… Un atelier de lettrage « Les belles lettres » : dirigé par Céline Merrien, l’atelier propose en deux jours, les 25 septembre (lettrage à la main) et 26 septembre (outil numérique), de découvrir les contours de ce métier discret mais essentiel. [9]

…La dédicroisière sur le Canal de l’Ourcq [10], « à son bord, une sorcière un peu zarbi, les valeureuses sœurs Gousse et Gigot, le professeur Onliyou, Kimi le vieux chien, un gros ours et un petit lapin forment un équipage déglingué à souhait pour que votre croisière soit la plus coule possible. En fond de cale, le malfamé Club des chats vous invite à déguster ses meilleurs salamis arrosés de sangria tiède. Cerise sur le gâteau, vous êtes conviés à piller l’un des plus beaux catalogues de l’édition indépendante ! Alors, hissez la grand-voile avec Anne Simon, El Don Guillermo, Nylso, Estocafich et Delphine Panique. »

…Le super « loto Bula », avec de nombreux lots à gagner [11]



Les invités du festival du 23 au 26 septembre

Jérôme Dubois, Delphine Panique, Fred Bernard, Simon Hureau, Gilles Clément, Clément Vuillier, Paolo Viscogliosi, Dans le ciel tout va bien, Jul Quanouai, Aurélie Wilmet, Kai Pfeiffer (All), Ulli Lust (Aut), Thierry Murat, Luisa Rivera (Chili), Sonia Pulido (Esp), María Hesse (Esp), Helena Pérez García (Esp), Lara Lars (Esp), Franky Baloney, Cizo, Loo Hui Phang, Estocafich, El Don Guillermo, Nylso, Anne Simon, Jean-Pierre Dionnet, Vincent Brunner, Rafik Djoumi, Thomas Gabison, Béatrice Vincent, Clément Paurd, Maru Aguzzi (Mx), Céline Merrien, Lucie Servin, Frédéric Maupomé, Antoine Guillot, Delphine Durand, Laura Caraballo, Maïa Fansten, Christina Figueiredo, Inès Léraud, Pierre Van Hove.
Les invités du programme Libre cours à l’imagination à l’Atelier Néerlandais du 02 septembre au 16 décembre : Marcelino Truong & Peter van Dongen (NL), Tobias Schalken (NL), Stefan van Dinther (NL), Ruppert & Mulot, Christophe Blain & Typex (NL), Mezzo & Erik Kriek (NL), Pascal Rabaté & Milan Hulsing (NL), Aimée de Jongh (NL) & Alex W. Inker, Erik de Graaf (NL) & Carole Maurel.

Les éditeurs :

Misma, Les Fourmis Rouges, Frémok, L’Association, Les Requins Marteaux, Édition Fidèle, Éditions Réalistes, Éditions Exemplaire, Adverse, L’Employé du Moi, Cornélius, Le Lézard Noir, revues Soldes, FLBLB, The Hoochie Coochie, L’Articho, 476, Biscoto, Matières, Çà et Là, Atrabile, La revue Lagon, Super Loto éditions, le collectif Flutiste, Arbitraire éditions, Fuck Magazine et Eau de Javel.

On vous y attend nombreux et prêt(e)s à festivaler !

(par Auxence DELION)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

[1Les invitées sont Sonia Pulido (Espagne), Delphine Durand et Maru Aguzzi (Mexique), directrice artistique de Gran Salon Mexico, avec la modération de Laura Caraballo. À la médiathèque Françoise Sagan le 24 septembre à 16h.

[2Les invités sont les offices de la saison d’hiver des maisons d’édition Cornélius, Les Requins Marteaux, FLBLB, Atrabile, L’Association, Çà et Là, L’Employé du Moi, Frémok et Super Loto Éditions. À la médiathèque Françoise Sagan le 24 septembre à 18h.

[3En partenariat avec le Goethe-Institut de Paris, le 18 octobre à 19h.

[4Aurélie Wilmet, Dans le ciel tout va bien, Jul Quanouai, Paolo Viscogliosi, Clément Vuillier et Jérôme Dubois, avec en éclaireur Denis Asfaux. Médiathèque Françoise Sagan, le 25 septembre à 15h.

[5Gilles Clément, Fred Bernard, Simon Hureau et modérée par Lucie Servin. Médiathèque Françoise Sagan, le samedi 25 septembre à 16h.

[6Avec Jean-Pierre Dionnet, Jean-Christophe Menu et Clément Paurd. À la Médiathèque Françoise Sagan, le 26 septembre à 16h.

[7Avec Jérôme Dubois, Maïa Fansten et Cristina Figueiredo. À la Médiathèque Françoise Sagan, le 7 octobre à 19h.

[8Exposition des Fanzines samedi 25 et dimanche 26 septembre, Carré Saint Lazare.

[9Carré Saint Lazare, Paris 10e, de 15h à 17h.

[10Canal de l’Ourcq, bassin de la Villette 19,21 quai de la Loire, Paris 19e, le dimanche 26 septembre, de 15h à 17h.

[11Carré Saint Lazare, Paris 10e, le samedi 25 septembre, de 17h à 19h.

 
Newsletter ActuaBD