Newsletter ActuaBD

Tinlot : "J’ai eu envie de suivre les anciens lecteurs de Spirou"

3 septembre 2005 0 Actualité par Nicolas Anspach
🛒 Acheter
  • Sans lui laisser le temps de s'installer, nous avons soumis le nouveau « boss »[[L'histoire ne dit pas si la série éponyme de Bercovici et Zidrou passera dans le giron de {Fluide Glacial} !]] de {Fluide Glacial}, {{Thierry Tinlot}}, à la question afin d'en savoir plus sur ses motivations et ses objectifs.

Pourquoi avez-vous accepté de reprendre le poste de rédacteur en chef de Fluide Glacial ?

Louis Delas [1] m’a proposé ce poste alors que je venais de donner mon accord pour animer les ondes bruxelloises, sur « BXL, la City Radio » du groupe RTL. L’idée de réveiller les Bruxellois, tous les matins dans la bonne humeur, me tenait fort à cœur.

Mais le défi que Louis Delas me proposait, m’a semblé coller davantage à ce que j’ai tenté de perpétuer depuis des années : publier de la bande dessinée populaire et de qualité. Nous sommes tous les deux en phase sur cet objectif.

Il y avait également une certaine logique quant à cette évolution : Chez Spirou, on perdait nos lecteurs lorsqu’ils rentraient dans l’adolescence. Donc, j’ai eu envie de « suivre » ces lecteurs. Puisque l’on m’a souvent accusé de faire du ‘Fluide Junior’, me voilà, à présent, au cœur du modèle ! Et j’en suis sincèrement ravi. J’espère pouvoir me rendre utile...

Louis Delas a confié dans sa lettre écrite aux auteurs que votre mission sera de « [...] poursuivre et de développer l’important travail de renouvellement entrepris ces deux dernières années ». Qu’entend-t-il par là ?

La couleur, la gazette, les nouveaux auteurs... Autant de signes de vitalité d’un journal qui a regagné la confiance de ses lecteurs. Mais il reste encore beaucoup de chantiers à développer, notamment la politique éditoriale, ou encore les abonnements.

Tinlot : "J'ai eu envie de suivre les anciens lecteurs de Spirou"
Fidèle à sa réputation de « bon vivant », Thierry Tinlot se fend méchamment la gueule...

Comptez-vous coller à l’image Fluide Glacial ? C’est-à-dire un magazine d’humour et de BD pour adolescents et adultes ? Bref, un magazine qui traite des thèmes qui leur sont chers ?

Oui. Je promets de ne pas en faire un catalogue de bricolage avec des offres super étoile ! Et de respecter les quotas nationaux. Il n’y aura donc pas 80% d’auteurs belges au sein de Fluide d’ici un an ! De même que le port du calot rouge ne sera pas obligatoire dans les couloirs.

Deux piliers de Fluide sont partis à la concurrence. Maëster chez Albin Michel et Coyote au Lombard. N’était-ce pas le signe que rien n’allait plus au sein de Fluide ?

Il m’est difficile de répondre à cette question. Seuls les intéressés peuvent s’exprimer là-dessus. Moi, je débarque. J’observe. J’écoute. Je m’émerveille et je rigole déjà. Je viens de découvrir -avant vous- la couverture du prochain hors série. Elle sera signée par Goossens.

Fluide a accueilli ces dernières années de plus en plus de dessinateurs de presse. Selon Albert Algoud, le dessin d’humour englobe aussi ce genre. Etes-vous du même avis, et comptez-vous laisser la même place aux dessinateurs de presse dans Fluide Glacial ?

Je crois que, comme le dit Albert Algoud, il y a de la place pour tous les types d’humour dans Fluide Glacial. Une belle réponse, qui vous avance un max, n’est-ce pas ?
Plus sérieusement, je n’ai aucun plan à ce stade. Cela fait trois jours que j’ai débarqué dans la rédaction du journal. Comme je l’ai déjà dit : je vais voir où et comment je peux me rendre utile. Je vais identifier les problèmes et suggérer des améliorations. Cela prendra quelque temps. En attendant, je vous signale que le numéro 351 est toujours en vente !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photo (c) DR.

[1Le directeur général de Casterman/Fluide Glacial.

 
Newsletter ActuaBD