BD d’Asie

Un drôle de père, T5 - Par Yumi Unita - Delcourt

Par Stéphanie Francqueville le 6 janvier 2010                      Lien  
Yumi Unita a fait de la petite Rin une adolescente belle et sérieuse. On en revient à des questionnements plus "classiques" : sur l'amour, la jalousie, l'avenir. Un choix scénaristique qui remet en cause le thème de l'homme moderne.

Rin a grandi et est maintenant entrée au lycée. Koki est toujours collé à la jeune fille mais il semble que le couple ne se soit pas formé. De même pour Daikichi et Mme Nitani qui ne se voient plus beaucoup.

Pour Rin qui est une élève intelligente et studieuse, tout le monde préconise l’université mais celle-ci coûte cher et la jeune fille ne souhaite plus être une charge pour son tuteur.

Les années ont passé et Rin est devenue une belle jeune femme. Finis les problèmes techniques de la petite enfance tels que l’inscription à la crèche, le marquage des vêtements pour l’école ou l’élaboration de menus équilibrés. Daikichi doit désormais faire face aux problèmes existentiels de l’adolescence, notamment les relations amoureuses et les questions d’avenir.

Un drôle de père prend donc un nouveau tournant avec un bond dans le temps d’une dizaine d’années. L’histoire prend ainsi une nouvelle dimension et se rapproche du shojo classique. La place de Daikichi est réduite et c’est Rin qui devient l’héroïne. Malgré tout, l’histoire reste toujours aussi agréable, Koki est toujours aussi drôle et il se dégage une impression de sérénité du trait de Yumi Unita qui est très plaisante.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

PAR Stéphanie Francqueville  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD