Une épatante collection dédiée aux bâtisseurs chez Delcourt

Par Didier Pasamonik - L’Agence BD Favori de la rédaction 19 juin 2023 
Avec la collection « Les Bâtisseurs », Salvia Rubio et Eduardo Ocana réussissent le pari étonnant de nous faire découvrir quelques-uns des meilleurs architectes français parmi lesquels Eugène Viollet-le-Duc, l’homme qui sauva (une première fois) Notre-Dame de Paris, un architecte qui n'avait même pas son diplôme des Beaux-Arts et, dans un second volume paru ces jours-ci, Auguste Bartholdi, celui qui sculpta la Statue de la Liberté.
Une épatante collection dédiée aux bâtisseurs chez Delcourt
La biographie de Viollet-le-Duc par les mêmes auteurs.

A priori, nous avons affaire à ces biographies didactiques qui transmettent un savoir historique que l’on n’étudie plus guère en classe. Une version moderne et gentrifiée des « Belles Histoires de l’Oncle Paul ».

Aucune raison de mépriser cette démarche : elle permet aux jeunes lecteurs et à leurs aînés de se constituer une culture générale bien nécessaire à l’heure de Chat GPT. Habituellement, ce genre d’ouvrage est le fait d’artistes aux qualités standard suffisamment réalistes pour que les personnalités représentées soient reconnaissables sans qu’on y décèle cependant la fougue de la passion.

Salva Rubio
Photo : Chloe Vollmer-Lo - © Dupuis

Il faut faire exception dans le cas de cette collection publiée chez Delcourt. Au scénario, Salva Rubio, scénariste pour le cinéma, la TV, le dessin animé et la BD. Il est avant tout un écrivain et un historien. Cela fait un petit temps que l’on repère la qualité de ses récits historiques avec des titres comme Monet, nomade de la lumière (dessin : Efa, Le Lombard, 2017), Le photographe de Mauthausen (Dessin : Pedro J. Colombo, La Lombard, 2017), Django main de feu (Dessin : Efa, Dupuis – Aire Libre, 2020), une épatante biographie de Jacques Brel (Dessin : Sagar, Glénat, 2021), Les Zazous (Dessin : Davide, Glénat, 2021), La Bibliothécaire d’Auschwitz (Dessin : Loreto Aroca, Rue de Sèvres 2022) ou encore Le Premier Dumas (Dessin : Rubén Del Rincón, Glénat, 2022).

À chaque fois des albums intéressants et historiquement bien appuyés. Quand on considère la diversité de ses thèmes, sa productivité et sa présence dans le catalogue des plus gros éditeurs de la place, on se rend compte que nous sommes face à un scénariste devenu d’autant plus incontournable qu’il s’avère également défricheur des meilleurs talents espagnols contemporains.

On reconduit ce constat ici avec la publication récente du biopic Bartholdi publié chez Delcourt. Bartholdi, vous savez : c’est le sculpteur de la Statue de « La Liberté éclairant le monde » devenue symbole des Etats-Unis. Mais derrière ce chef d’œuvre, il y a l’aventure d’une vie, celle d’un jeune homme qui, découvrant la statuaire égyptienne et l’immensité de ses sculptures, a l’idée de construire « la plus grande statue du monde ».

Mais cela ne se fait pas sans mal. Il faut d’abord convaincre que cela puisse se réaliser, que ce n’est pas une mince utopie, notamment Ferdinand de Lesseps, le promoteur du Canal de Suez ; puis financer ce projet « pharaonique » : il faudra avoir recours à un financement français et américain ; enfin construire cette construction complexe : là c’est Gustave Eiffel qui donnera un coup de main. À chaque fois, c’est un exploit.

C’est très habilement raconté par Salva Rubio, mais ce ne serait pas aussi réussi sans le dessin fin, léger, précis et inventif d’Eduardo Ocana. Une belle facture classique bien mise en lumière par les couleurs délicates de Maz ! Pas un faux pas dans cette réalisation. Voilà un duo qui nous bâtit une bien jolie collection.

(par Didier Pasamonik - L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782413037743

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Didier Pasamonik - L’Agence BD  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD