Zombillénium - T2 : "Ressources humaines" - Par Arthur de Pins - Dupuis

14 septembre 2011 5 commentaires
  • Bienvenue à Zombillénium, l’entreprise où la sécurité d’emploi est la plus importante. Car dans ce parc, on embauche pour l’éternité! Après son quatrième {Péchés mignons}, Arthur De Pins revient dans les librairies avec le deuxième tome de cette série dont l’humour noir nous réjouit.

Zombillénium dérange la population locale ! L’endroit ne ressemble pas du tout aux parcs thématiques gentillets, comme on en trouve autour de l’univers de Mickey par exemple. En effet, cette petite entreprise s’est spécialisée dans la mort ! Vous voulez frissonner, avoir peur, et parfois rigoler ? Alors, Zombillénium est pour vous.
Le manager du parc, Francis Von Bloodt, vampire de son état, n’engage que des morts, des sorcières, des vampires, zombies et autres revenants.

Zombillénium - T2 : "Ressources humaines" - Par Arthur de Pins - Dupuis
Extrait du T2 de "Zombillénium"
(c) Arthur de Pins, Dupuis.

Les voisins s’échauffent. Des tags ont été peints sur le mur d’enceinte. Le parc est situé dans le Nord de la France, près de Valencienne. Le chômage y fait rage. Le parc attire de nombreux touristes, mais la population locale n’en profite pas vraiment. Arthur de Pins plonge une famille peu ordinaire dans ce climat. Francis Von Bloodt, lui doit faire face à des problèmes avec son personnel. Deux petite-frappes ont kidnappé Sirius, le militant noir pacifiste mort sur la chaise électrique. Ils se servent de son squelette pour rentrer dans les entrailles de Zombillénium !

Arthur De Pins nous brosse une caricature sarcastique et désopilante du monde de l’entreprise. Il transforme les humains en monstres, et on s’étonne au fil des pages d’avoir de la compassion pour ces êtres venus d’outre-tombe. L’humour noir est à chaque case.

L’auteur dessine et modélise ses pages à l’ordinateur, grâce à « Adobe Illustrator ® » qui lui permet d’élaborer des illustrations vectorielles. Certains trouveront le style trop "mécanique". D’autres, et c’est notre cas, adorent la démarche qui correspond assez bien à l’atmosphère clinique de la Zombillénium. Nous reviendrons prochainement avec Arthur de Pins sur cette série prometteuse.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire la chronique du T1.
Lire la chronique du T4 de Péchés Mignons (Avec Maïa Mazaurette)
Lire une interview de l’auteur : "Mes personnages sont des monstres de foire version 2010" (Septembre 2010)

Commander le T2 sur Amazon ou à la FNAC
Commander le T1 sur Amazon ou à la FNAC

Le site officiel de la série

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Que tout cela est froid, artificiel, impersonnel. Pas envie de rentrer dedans (dommage car quelques gags pourraient fonctionner avec un vrai dessin).

    Répondre à ce message

    • Répondu par Matthieu V le 14 septembre 2011 à  21:10 :

      C’est une affaire de gout mais je le trouve pas mal ce dessin, il est très loin d’être impersonnel comme vous dites. Ainsi, je ne pense pas avoir vu d’autres BDs ayant ce style. Quand a dire qu’il est froid, ayant lu le premier album, je crois que ça va très bien avec le thème de l’histoire...

      Répondre à ce message

    • Répondu par Baptiste Gilleron le 15 septembre 2011 à  17:30 :

      Quelle est la définition d’un "vrai dessin" ? Depuis quand en existe-t-il de faux ?

      Un dessin peut être réussi ou non, maîtrisé ou pas, peut vous plaire ou vous déplaire. Mais un dessin reste un dessin quels que soient la technique et l’outil employés pour sa réalisation.

      Répondre à ce message

  • De Pins montre avec brio que l’on peut faire de l’excellente BD sans crayon ni pinceau.
    Moi qui suis de la vieille école (celle des adorateurs des bijoux que furent les magazines Tintin, Spirou, Pilote, A Suivre et consorts des années 70/80), je me délecte avec un bonheur sans réserve des BD de cet Auteur.
    Des scénarios au quart de poil, des images époustouflantes.
    Grand Merci Arthur !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Pirlouit le 14 septembre 2011 à  21:29 :

      Je signale une couverture inédite d’Arthur de Pins, un article et une interview où il explique le dessin vectoriel appliqué à la BD(pages 6 et 7). Le tout est lisible gratuitement sur zoolemag.com, dont le numéro 34 vient de sortir !!

      Répondre à ce message