André Geerts ou la nostalgie de l’enfance

27 juillet 2010 par Olivier Bonnet
  • Il y a des informations qui font mal. Celle de ton départ en est une. J’aurai tellement souhaité aboutir le projet de mettre en mouvement ton personnage. Nous avions fait un très beau pilote que la bêtise humaine a cru bon de mettre sur la touche. Le dossier est encore chez moi. Je prend toujours autant de plaisir à le feuilleter et me remémorer les doux moments passés en ta compagnie. Cher André, cher André... Je ne puis rien ajouter d’autre. Merci de m’avoir offert l’honneur de te connaître. Reposes toi (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.