André Geerts ou la nostalgie de l’enfance

28 juillet 2010 par jacqueline Brouyère
  • Quelle tristesse ! J’ai connu André tout timide, quand il travaillait avec mon frère Jean-Marie Brouyère (évoqué dans l’article plus haut). La dernière fois que j’ai eu de ses nouvelles, c’était à la mort de Jean-Marie... et aujourd’hui ! C’est trop triste. Aujourd’hui, nous sommes tous des petits Jojo. Toute ma sympathie à ses proches

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.