Jacques Terpant : « Festivals et dédicaces : Ça ne peut plus durer ! »

20 décembre 2010
  • On ne compte plus les salons et festivals, du plus professionnel au plus amateur, pour lesquels chaque auteur peut quitter son domicile en fin de semaine pour partir dédicacer ses albums. Il a même le choix devant lui, avec trois à cinq salons possibles selon les dates.
    C’est la vision Bisounours du métier, certains auteurs ne sont invités nulle part, ceux qui ne sont pas des vedettes, qui n’ont fait qu’un, deux ou trois albums, ceux qui n’attireront pas les foules, ceux-là peuvent rester chez eux, ça ne gêne personne, alors que ce sont eux justement qui aimeraient pouvoir faire exister leur livre (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.