Patrick Sobral et le phénomène des Légendaires

10 janvier 2011 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Les deux. Tout dépend du point de vue duquel on se place. Pour certains la qualité n’y est pas, mais il y a quand même eu un million de lecteurs contents en face. Les nantis trouveront sans doute que les droits d’auteurs sur un million de bouquins ne paieront pas leur louche de caviar ou leur Rolex. Mais pour vivre tout simplement, c’est déjà pas mal.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.