Bimbos versus Chatons Tueurs - Par Thomas Mathieu - Manolosanctis

3 mai 2011 par Baptiste Gilleron
  • L’exemple de Pecas était pour appuyer un décalage, non pas de style graphique mais d’univers. Roba, très "familial", ou Hergé ne sont pas des auteurs que l’on aurait pensé, à mon sens, associer aux comédies libérées de Max Pecas. L’exemple était peut-être mal choisi, peu importe, nous nous écartons du sujet.
    La couverture est à l’image des nanars (ceux d’horreur, donc. Il semble bon de le repréciser) que l’album met à l’honneur, et c’est tant mieux. D’autant que la couverture doit aussi refléter le contenu du bouquin et attiser la curiosité. Et c’est bien le cas avec (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD