JACQUES TERPANT : La Bande Dessinée dans l’impasse franco-belge

2 août 2011
  • au début parce qu’il touche à la guerre de 14-18, ensuite parce qu’il s’est fait une spécialité des adaptations de romans, ce aui parle autrement plus aux journalistes qui sont rarement grands amateurs de bande dessinée.
    Et malheureusement, peut-être boientôt comme le papa d’Adèle Blanc-Sec, popularisée par Luc Besson au cinéma.
    Il ne faut jamais sous-estimé la paresse des journalistes. Je me rappelle d’une émission de PPD sur la bande dessinée où il n’avait clairement rien glandé, se reposant sur ses chroniqueurs. Il avait pourtant un joli plateau avec van Hamme, Moebius et Yslaire, dans mon (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD