Walthéry : « Il ne faut pas sous-estimer le rôle de Jidéhem dans l’œuvre de Franquin, et plus précisément sur Gaston »

7 septembre 2011 par Sergio SALMA
  • Chers Fabrice et Fred, voilà notre différence essentielle . Vous me parlez du graphisme et de mon côté je tenais à revenir sur ce qui est le métier de Franquin et ses complices contemporains : la bande dessinée. Ce trait "anguleux" peut effectivement avoir son charme et puis surtout interviennent dans votre regard des notions affectives. Cette texture, cette esthétique, ces pleins et déliés vous rappellent le choc émotif que vous avez ressenti originellement. Vous avez entre-temps emmagasiné des milliers d’autres sensations, observé des milliers d’autres pattes. Personnellement cette période me (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.