Les splendeurs de « Quai d’Orsay »

6 décembre 2011 par Snouffelaire
  • Bah c’est connu, c’est plus difficile de dessiner comme Modigliani que comme Ingres.
    C’est le super argument de ceux qui n’ont jamais eu ni l’énergie, ni le travail, ni le talent de dessiner "réaliste".
    On a de ces pointures par ici. Arf.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD