Lemon Jefferson : l’esthétique acidulée de Simon Roussin

19 décembre 2011 par Bakounine
  • Le nombre d’exemplaires vendus fait partie de l’œuvre puisque le but d’une œuvre immatérielle est d’être reproduite. La BD entre principalement dans ce cadre. Ce genre de livre, si vous n’en vendez que 25 exemplaires, autant faire une exposition avec un catalogue à tout petit tirage qui n’a pas besoin d’un réseau de distribution coûteux. L’ineptie, c’est de toujours vouloir justifier le gaspillage. C’est bien catholique comme façon de penser. Le droit à l’expression pour tous, d’accord, mais sous quelle forme. Tirer 2000 exemplaires d’un livre dont on ne vendra que 200 exemplaires, c’est suicidaire, et pour (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.