Roland Garel (dessinateur, ancien syndicaliste) : "C’est le marché de l’album qui est responsable de la dégradation du statut des auteurs de BD."

11 janvier 2012 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Né en 1930, Roland Garel entre en 1947 aux éditions Mondiales de Cino Del Duca comme retoucheur et maquettiste et dessine pour cet éditeur des BD qui paraissent dans ses titres ("Tarzan", "L’Intrépide", "Nous Deux", "Intimité", "Hurrah-Aventures", etc.) Il travaille ensuite en agence où il a produit des centaines de BD pour les journaux. Il évoque avec nous son combat syndical pour lequel il est resté longtemps l’une des figures de proue. Selon lui, le marché de l’album a précarisé le statut des (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.