De "Mon Camarade" à "Pif Gadget", l’histoire mouvementée des publications communistes pour la jeunesse

10 octobre 2012 par Mandrake le Magicien
  • Concernant Arnal, vous êtes carrément dans la diffamation et l’insulte à sa mémoire. TOUS ceux qui l’ont connu dressent de lui un portrait à l’exact opposé. Malade, il a très vite offert ses personnages à d’autres dessinateurs (Mas, Nicolaou, etc..) et les encourageait. Ce sont eux qui l’ont raconté ! Quant à Cézard, sa triste fin n’a aucun rapport avec Arnal (qui n’a jamais eu de responsabilités chez Vaillant et encore moins chez Pif !). Pour ce qui est de la gestion par Vaillant ou les Editions Pif, c’est une autre histoire, certes triste et parfois opaque, mais plus compliquée que vos raccourcis à (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.