Quand la BD va mal, tout va mal...

9 novembre 2012 par alain de kuyssche
  • C’est, avec Charles Dupuis, un des deux grands éditeurs du domaine BD. Charles Dupuis a su donner leur chance à des auteurs tels que Hausman, Maltaite, Wasterlain et d’autres, qui n’ont jamais été des valeurs commerciales éblouissantes. Louis Delas a su transformer et redonner Casterman, en dépit d’un héritage désastreux, et mettre en avant des auteurs prestigieux, tout en respectant les "classiques" de la maison. J’ai fréquenté Charles Dupuis et pratiquement pas Louis Delas, mais je les mets sur le même (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.