Patrick Pinchart : "Le financement participatif n’est pas réservé à des débutants ou à des albums impubliables"

28 janvier 2013 par Janeyre
  • Ca c’est croire que le public d’édinautes est un échantillon représentatif du grand lectorat bd.
    Or rien, n’est plus faux.
    Ce n’est pas parce que 200 personnes valident, sans aucune connaisssance du métier, un album, que celui-ci est viable et trouvera un large public (je n’ai pas dit best-seller).
    C’est le leurre de la pensée de groupe : "Nous sommes dix à penser pareil, les autres qu’on ne connait doivent sûrement partager en majorité nos goûts." Faux, c’est un biais cognitif ! Biais qu’on peut aussi remarquer sur Bdgest’. Un sujet avec beaucoup de réponses et beaucoup d’intervenants ne signifie pas que (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD