Angoulême 2013 - Aurélie Filippetti (Ministre de la Culture) : "L’essentiel est que la diversité du marché éditorial de la BD soit conservée."

6 février 2013 par Vincent
  • Dans son monde, « c’est l’éditeur qui fait la littérature », donc pas d’auteur sans éditeur, et pas d’auteur sans libraire. Je suis d’accord avec elle, les libraires sont indispensables (moins convaincu pour les éditeurs), et ils sont pas gâtés en ce moment. Mais un petit mot sur les auteurs qui galèrent, juste histoire d’être sûr qu’elle les oublie pas des l’équation, ça fait pas de mal...

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.