Grégory Jarry (éditions FLBLB) : "On est à cheval entre un côté mordant, satirique et un goût prononcé pour la narration."

19 mars 2013 par Plaza
  • Ouh, bigre, dès qu’on prononce le mot "bouse", il y a toujours des gens qui se sentent visés.
    Je ne vois pas où M. Jarry "insulte des auteurs". Il pose la question de l’existence de certains livres dispensables qui n’existent que pour des raisons commerciales, et qui par leur présence exagérée dans le champ médiatique occultent des oeuvres plus essentielles (Ah ben oui, c’est un jugement de valeur !). La réflexion peut d’ailleurs s’élargir à la littérature et au cinéma, voire à tout le champ artistique.
    Il n’attaque même pas les gros éditeurs, mais parle de la logique économique qui les oblige parfois à (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.