La Palme d’or de la dignité revient à Julie Maroh

29 mai 2013
  • Chacun baise comme il veut.
    Il n’y a pas de norme dans la sexualité et les homos ne couchent pas tous de la même façon, idem pour les hétéros.
    Ce qui choque l’auteure en réalité c’est que SES personnages ne font pas l’amour comme elle (vu qu’il s’agit d’une histoire autobiographique).
    Vouloir globaliser son impression en forçant sa démonstration avec les rires du public est un peu spécieux.
    La seule vérité c’est qu’un porn comme elle dit, c’est fait pour être regardé en solitaire ou en couple mais pas au milieu de 1000 personnes serrés comme des sardines. Et quand il y a de la gêne, il y a des rires...
    Je (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD