Glénat rachète les actifs des éditions 12 bis mais pas Bourgeon

8 septembre 2013 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Si la phrase concernant l’accord des auteurs est une citation, pourquoi ne pas la présenter comme telle ?
    C’est une affirmation d’ordre général, pas un axiome. Tout dépend du contrat avec l’auteur. Le cas Bourgeon montre bien que chacun n’est pas logé à la même enseigne. Si Glénat dans cet entretien tartine autant sur la main tendue aux auteurs, c’est qu’il a clairement besoin de leur adhésion. Vous vous appuyez sur quels cas pour prétendre que les auteurs sont "vendus" contre leur gré ? Qu’ont-ils à perdre à travailler pour un grand éditeur comme Glénat s’il est intéressé par la publication de leur (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.