Patrick Gaumer : "Sans Cauvin, sans Rosinski, des maisons comme Dupuis ou le Lombard ne seraient pas où elles en sont aujourd’hui."

15 janvier 2014 par Laurent Colonnier
  • C’est trop facile de considérer que si on pense que les scénars de Cauvin sont assez nuls on est "un peu snob, un peu « parisien »", la réalité est peut-être bêtement que sur son énorme production, il n’y a quasiment rien à sauver qualitativement (c’est aussi le cas d’un Corteggiani).
    Raoul n’a pas cherché à faire du Goscinny ou du Charlier C’est surtout qu’il n’en a jamais eu la carrure, et comme c’est un homme intelligent, il a fait son truc à lui. En résumé, sans Cauvin, sans Rosinski, des maisons comme Dupuis ou le Lombard ne seraient pas où elles en sont aujourd’hui. C’est un fait, mais bien malin qui (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.