Adam Clarks et le retour du Style illisible

15 novembre 2014 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Non.
    1/ La poésie peut être simple et décodable. Je pense au "Prince des poètes" Maurice Carême, par exemple.
    2/ La BD, c’est un moyen d’expression, pas simplement du dessin. S’il le veut, l’auteur peut vous obliger à ne pas capter le sens d’un case au premier coup d’œil.
    3/ Renseignez-vous un peu : il y a des auteurs, chez Fremok par exemple, qui se réclament d’une "bande dessinée de poésie" : "...car elle partage avec celle-ci d’identiques soucis de formes, de styles, de quête radicale quant aux moyens d’expressions." (Denis Deprez in Pour une bande dessinée de poésie, Supplément FRMK, ISELP mai 2005.) (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.