Pourquoi j’arrête la bande dessinée."

24 mars 2015 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Allons, allons, Philippe. Il y a bien plus qu’un Tardi et un Hermann depuis 50 ans.
    Ce n’est pas plus constructif d’avancer des objections sans faire avancer le débat.
    Les problèmes sont bien identifiés, notamment par Rodier :
    Production en progression pour un marché qui se réduit en volume
    Mutation des moyens de diffusion (ex : presse > albums ; papier > numérique...)
    Mutation des moyens de création (ex : blogs, travail sur la Cintiq, tempo rapide > tempo lent)
    Mutations artistiques (ex : internationalisation de la création (= concurrence) ; vente de planches dans les galeries)
    Mutations (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.