Cédric Villani (« Les Rêveurs lunaires ») : « C’est vraiment l’humain qui est au centre du récit. »

28 avril 2015 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • On ne va pas leur faire un procès d’intention. Ils ont le droit d’exprimer leur ressenti. Ce n’est qu’une discussion, là. J’ai beaucoup d’estime et d’amitié pour eux.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.