EXCLUSIF ! Franck Bondoux (Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême) : " Ce qui est intéressant dans la médiation, c’est de bâtir un projet public-privé."

2 avril 2016 par Laurent Colonnier
  • si cette structure ne trouve pas d’argent, elle n’a pas de rémunération et je pense que peu de gens travaillent aujourd’hui dans cet esprit.
    Tous les auteurs déjà sont soumis à cette logique libérale. Pour ce monsieur c’est peut-être peu de gens, mais c’est ce peu de gens la raison d’être de ce festival sur lequel il se rémunère grassement. En tout cas c’est pas avec un ... pareil que le festival va s’améliorer.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD