Rétro "BD alternative" 2016 : légèreté mâtinée de sérieux chez Flblb et Vide Cocagne

23 décembre 2016 par alex Chem
  • Plus que la production des éditeurs historiques (glénat, delcourt, soleil inclus), c’est la multiplication de ces petits éditeurs qui fait effet de masse et surproduction. C’est bien pour le pluralisme, mais le manque de trésorerie propre fait qu’ils ne peuvent payer la création, ce qui participe grandement à l’appauvrissement des auteurs de bande dessinée (car les ventes confidentielles ne dégagent pas assez de droits d’auteurs pour en vivre).
    Un contresens en début d’article, les albums d’humour peuvent être extrêmement exigeants, et des livres qui se prennent au sérieux pas du tout. Ne calquons pas (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.