Décès de Michel Plessix, le poète bucolique

9 septembre 2017 par Olivier Wozniak
  • Comme pour Stuff, lorsque nous avons appris le départ de Michel, j’en ai eu les jambes coupées et Magda a eu envie de pleurer. Chaque rencontres, et elles furent nombreuses au fil des années, furent un véritable plaisir, tant Michel était d’une gentillesse, d’une chaleur humaine et d’une délicatesse sans failles. Comme on dit, toutes nos pensées très très émues vont à ses proches.
    Quant à son talent, ceux qui ont la chance de ne pas être aveugles, pourront facilement se rendre compte par eux même. Qu’il soit mésestimé des médias, démontre bien un certain état d’esprit ambiant sur lequel je m’abstiendrai (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD