« Kivu », la rentrée-choc de Jean Van Hamme

11 août 2018 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Pourquoi vouloir retirer la dimension idéologique de Van Hamme ? Thorgal, XIII, Largo, mais surtout SOS Bonheur et le Chninkel, sont l’illustration de sa pensée.
    L’article ne fait rien d’autre que d’affirmer la dimension politique de JVH, qui a toujours été présente, dès sa première œuvre. Vous avez lu trop rapidement, il me semble.
    Ce n’est pas question de décrédibiliser son œuvre. Ce n’est pas parce qu’il est de droite, conservateur à tendance catholique qu’il écrit mal de la bd. Il mérite autant le respect que ceux qui s’engagent à gauche dans leurs productions.
    Vous n’avez sans doute pas la bonne (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD